lundi 9 novembre 2015

Cobayes, Tome 5 : Olivier



Olivier
Yvan Godbout

Éditions de Mortagne
321 Pages


Une grande cage dorée dissimulée sous la brique rouge d'une maison semblable à des milliers d'autres, avec des barreaux imaginaires qui retiennent un garçon qui l'est tout autant. Je n'ai pas besoin de grand-chose ; juste d'un petit studio meublé et tranquille dans lequel je pourrais réapprendre à respirer. Je n'en peux plus de vivre avec une morte-vivante, un menteur absent et un jumeau fantôme. S'il n'y avait pas eu ce brave Ralphy, il y a longtemps que je me serais évadé de cette prison au bras de la Grande Faucheuse.



RÉSUMÉ

Ils ne se connaissent pas... Ils ont tous répondu à la même annonce... Une compagnie pharmaceutique. Des cobayes. Des effets secondaires insoupçonnés. 

Mon souhait le plus ardent : vaincre la tourmente. 
J'en ai marre. Marre de mes cicatrices qui attirent le regard de tous et qui, paradoxalement, éloignent celui de mes parents. La mort de mon frère jumeau ne m'a pas que rendu invisible à leurs yeux, elle a également provoqué chez moi d'importants troubles anxieux. Au fil des années, la tourmente s'est nichée dans mon esprit. J'ai peur qu'elle ne s'y soit installée pour toujours.
À dix-huit ans, je devrais avoir d'autres ambitions que de devenir fou, non? Je veux changer de vie. Fuir ce foyer où déambulent une mégère, un salaud, un vieux beagle dépendant affectif et un fantôme qui cherche sans cesse mon attention. Mais surtout, je veux guérir. Je crois avoir trouvé la solution. En fait, c'est plutôt la solution qui m'a trouvé... Un simple cerne de café sur une page de journal, et le tour état joué.

MON AVIS

Le premier tome m'intéressait beaucoup, tout comme les tomes suivants de la série, mais récemment j'ai lu une critique à propos de ce tome en particulier qui m'a donné extrêmement envie de le lire. Comme il s'agit d'une série que nous pouvons lire dans le désordre, j'ai décidé de commencer par celui-ci. Il ne s'agissait peut-être pas de ma meilleure idée...

Le concept de cette série est simple, chaque tome est écrit par un auteur différent et raconte l'histoire d'un personnage différent, mais tous se retrouvent à tester un produit pour la même compagnie pharmaceutique. Par conséquent, nous pouvons lire les tomes dans l'ordre que nous le voulons, sans aucun problème, en plus de découvrir le même concept sous plusieurs plumes différentes. 

J'ai trouvé ce tome plutôt long à démarrer. L'auteur prend un long moment pour présenter Olivier, le personnage principal, ainsi que sa vie, mais on ne rentre pas dans le vif du sujet avant environ la moitié du livre. Cela m'a un peu ennuyé parce que je commençais à me demander quand l'action allait arriver. Le personnage était plutôt étrange dès le début, mais je m'attendais évidemment à ce que cela empire.

Le personnage a bien fini par devenir de plus en plus étrange, mais malgré cela, je n'ai pas totalement adhéré à l'histoire, ni à la façon d'écrire de l'auteur. De plus, pour moi, il s'agissait un peu de déjà-vu. Ceux qui ont lu le livre comprendront sûrement ce à quoi je fais allusion en parlant de déjà-vu, mais pour les autres comptant peut-être le lire, je n'en parlerai pas plus en détails. Disons seulement qu'il s'agit de quelque chose que j'ai vu maintes fois dans d'autres livres, films ou même séries télévisées, et que je n'ai pas du tout été surprise par la tournure des événements, ayant si souvent vu l'histoire se jouer de la même façon. Pour ce qui est de l'écriture de l'auteur, je ne sais pas trop pourquoi j'ai eu de la difficulté avec celle-ci, mais je n'ai certainement pas accroché autant que je l'aurais voulu.

Patrick Senécal est l'un de mes auteurs préférés, je ne suis pas une personne facilement choquée par les situations gores et les sévices corporels, mais je digère très mal la cruauté envers les animaux. Or, ce livre en contient beaucoup, et cela m'a extrêmement dérangé. En utilisant l'adverbe extrêmement, je n'exagère pas, j'ai vraiment failli poser le livre, pourtant bien entamé, pour ne jamais le reprendre. Je n'irais pas jusqu'à dire que la torture infligée était bien différente de celle que je peux parfois voir dans des films ou des séries télévisées, mais pour une raison que je n'arrive vraiment pas à m'expliquer, peut-être bien à cause de la façon d'écrire de l'auteur, celle-ci m'a complètement dégoûtée. Je me suis toutefois accroché, et, au final, la torture envers les animaux a fait place à la torture envers les humains, ce qui me dérange beaucoup moins, étrangement.

En bref, je dois dire que j'ai été déçue par cette lecture. Je m'attendais à beaucoup mieux, surtout après avoir lu une excellente critique sur le livre. Il ne s'agit pas d'une lecture que j'ai détestée, il y a des parties de celui-ci que je n'ai vraiment pas aimé, mais en général il s'agissait d'une plutôt bonne lecture. Par contre, puisqu'il s'agit apparemment de l'un des meilleurs de la série, je ne sais pas trop quoi en penser... En fait, je ne sais toujours pas si je lirai les autres tomes, je verrai comment je me sens.

Extrait en page 32.


Tome 1 : Anita
Tome 2 : Sarah et Sid
Tome 3 : Yannick
Tome 4 : Benoit

vendredi 6 novembre 2015

N'y pense même pas!


Don't even think about it
Sarah Mlynowski

Éditions Ember
319 Pages

She picked her thumb. Everything will be fine, she told herself. Fine, fine, fine.
Of course, it wouldn't be fine. Not at all. But Olivia couldn't know that. It's not like she had ESP. 
Ha, ha, ha.
Not yet.
Maybe you think Olivia is telling this story. Or Mackenzie, or Cooper, or someone else in our homeroom you haven't met.
It could be any of us. But it's not. It's all of us. We're telling you the story together. It's the only way we know how. 
This is the story of how we became freaks.
It's how a group of I's became a we.

RÉSUMÉ

Tout juste vaccinés contre la grippe, les élèves de seconde B du lycée Bloomberg ont bien plus qu'un petit bleu dans le bras et un léger mal de tête en guise d'effets secondaires! Les voilà capables de lire dans les pensées des autres : leurs amis, leurs parents, leur amoureux. Maintenant, tout le monde sait que Tess est folle de son meilleur ami Teddy, que Mackenzie a trompé Cooper et que l'infirmière du lycée fut autrefois stripteaseuse! Même si la vie devient délicieuse - pour réussir un contrôle, il suffit de lire les pensées du 1er de la classe, pour ne pas subir de rupture amoureuse, on peut prendre les devants et ainsi éviter l'humiliation - ne plus avoir de secret les uns pour les autres peut créer une certaine cacophonie, générer les disputes et des rancœurs, voire des vengeances...

We know what you're thinking. We weren't always like this. We used to be average New York City high school sophomores. Until our homeroom went for flu shots. Suddenly we could hear what everyone was thinking. Our friends. Our parents. Our crushes. Since we've kept our freakish skill a secret, we can sit next to the class brainiac anc ace our tests. We can dump our boyfriends right before they dump us. We know what our friends really think of our jeans, our breath, our new bangs. We always know what's coming. Some of us will thrive. Some of us will crack. None of us will ever be the same. So stop obsessing about your ex. We're always listening.

MON AVIS

J'ai pris connaissance de l'existence de ce livre il y a de cela seulement quelques mois. Je l'ai tout de suite ajouté à ma Wish-List, et seulement quelques semaines plus tard je le commandais sur Internet.


Ce qui m'a particulièrement plu à propos de ce livre est la narration. En fait, il n'y a pas de narrateur, ou plutôt, il y en a plusieurs.L'histoire met en scène plusieurs adolescents qui se retrouvent avec le pouvoir de lire dans les pensées, et ce livre est leur histoire. Chacun d'entre eux sait absolument tout sur ses camarades, par conséquent, il s'agit d'une histoire commune qui est racontée par la totalité d'entre eux. J'ai eu un peu de difficulté au début puisque je cherchais à comprendre qui était le narrateur, mais rapidement les personnages eux-mêmes expliquent ce qui se passe. Il s'agit d'une sorte de narration que je n'avais encore jamais eu l'occasion de voir dans un livre, et j'ai beaucoup aimé, puisque cela fait changement.

Les personnages sont assez peu développés, par contre. Il s'agit d'adolescents comme on en retrouve dans plusieurs livres, chacun représentant un cliché bien connu. Nous avons le sportif, la populaire, l'intello, la rebelle, etc. Cela m'a un peu dérangé, considérant que je n'ai pas vraiment pu m'attacher aux personnages, qui ne possédaient pas réellement de personnalité quelconque ou sortant de l'ordinaire. Ils n'avaient pas de personnalité unique, ce que j'ai trouvé très dommage. De plus, comme il s'agissait d'adolescents d'environ seize ans, je n'arrivais pas à m'identifier à eux, ce qui m'a un peu freiner dans mon attachement à ceux-ci.

L'histoire, quant à elle, est simple et légère. Les pages défilaient dans que je réalise à combien j'en étais et je perdais la notion du temps. Il s'agit d'un livre dans lequel je me suis plongé complètement, sans retenue. Je l'ai lu en très peu de temps, malgré mes cours, ce qui en dit long sur mon appréciation de cette lecture.

En conclusion, je dirais qu'il s'agit d'une très bonne lecture qui ne demande pas de compréhension particulière et qui permet donc de se relaxer complètement. Il ne s'agit vraiment pas du livre de l'année ou même de l'une de mes meilleures lectures de l'année, mais il s'agit simplement d'un livre que j'ai bien apprécié.


Extrait en page 9.
Couverture différente de l'édition présentée.