jeudi 18 août 2016

Absences

«POUR UNE RAISON qu'il me reste à élucider, ces photos détiennent la clé de l'accident et l'explication de l'attitude de Dara. De ses silences et DISPARITIONS. Ne me demandez pas comment je le sais. JE LE SAIS. Si ça vous dépasse, c'est que vous n'avez sans doute JAMAIS EU DE SOEUR.»

Dara et Nick étaient inséparables. Mais depuis l'accident de voiture qui a défiguré la belle Dara, les deux soeurs se sont sensiblement éloignées. La vie de Nick bascule définitivement quand sa soeur disparaît, laissant derrière elle un message énigmatique. En fouillant dans sa mémoire et dans le passé de sa soeur, Nick décide de mener l'enquête.






C'est ça le truc avec Dara et moi : nous sommes à la fois pareilles et différentes. Comme le soleil et la lune, ou plutôt comme une étoile de mer et une étoile dans le ciel. Elles ont un lien de parenté, bien sûr, et en même temps elles appartiennent à deux mondes distincts. De nous deux, Dara est toujours celle qui brille.


Extrait en page 68.
Ce livre se trouve dans ma Wish Indigo depuis sa sortie en anglais, et j'avais l'intention de l'acheter éventuellement. Lorsque je l'ai vu à la médiathèque, je me suis dit qu'il s'agissait d'une bonne façon d'économiser un peu d'argent, même si cela signifiait de le lire en français plutôt qu'en anglais.

L'HISTOIRE
J'ai trouvé l'histoire plutôt vide au début, bien qu'intéressante. Je ne voyais pas vraiment où l'auteure voulait en venir, et bien que j'aimais beaucoup ce que je lisais, je ne trouvais pas de fil conducteur à l'histoire. Je trouvais celle-ci un peu tirée par les cheveux, avec la sorte d'enquête qui se déroulait et le personnage de Dara qui semblait aller dans tous les sens. Au final, toutefois, j'ai été vraiment très surprise par la révélation de la fin. J'ai eu de la difficulté à y croire, si bien que j'ai été relire certains passages, essayant de trouver des irrégularités et des erreurs de l'auteure, mais non, tout fonctionnait. Bref, ce n'est pas une fin à laquelle je m'attendais, et j'ai beaucoup aimé la surprise, bien qu'il ne s'agisse pas d'une tournure d'événements qui soit extrêmement originale.

LES PERSONNAGES
Les personnages m'ont paru extrêmement stéréotypés. Il y a les deux soeurs, l'une rebelle et l'autre beaucoup plus sage, les parents absents et la famille reconstituée. Il s'agit de personnages que j'ai vu plusieurs fois auparavant, et que je verrai encore plusieurs fois, c'est certain. Cela ne m'a pas particulièrement dérangé, même si j'aurais grandement préféré des personnages plus développés. Ce manque d'originalité m'a toutefois empêché de vraiment m'attacher aux personnages, ce qui fait en sorte que je ne me souviendrai pas vraiment d'eux sur le long terme.

L'ÉCRITURE
Je n'ai pas pu apprécier l'écriture d'Oliver à 100% avec ce livre, tout simplement puisqu'il s'agissait d'une traduction française. Bien que j'aie plutôt bien apprécié cette lecture ainsi que l'écriture de l'auteure, je sais que celle-ci est meilleure lorsqu'il s'agit de la version originale, ce que j'ai pu constater avec les deux premiers tomes de la série Delirium. Toutefois, j'ai beaucoup aimé la façon dont l'histoire se développait et la façon dont celle-ci était écrite.

CONCLUSION
En conclusion, il s'agit d'un livre que j'ai beaucoup apprécié et dont la fin m'a surprise, et que j'ai trouvé très intéressante, bien que déjà vue. J'aurais préféré le lire en version originale, mais il s'agit d'une bonne découverte, même en traduction française.

jeudi 28 juillet 2016

La 5e vague, tome 2 : La mer infinie

Comment débarrasser la Terre de ses sept milliards d'habitants? Retirez aux hommes leur humanité...

Cassie Sullivan et ses compagnons ont survécu aux quatre premières vagues destructrices lancées par les Autres. Maintenant que l'espèce humaine a été presque entièrement exterminée et que la 5e Vague déferle sur la planète, le groupe se trouve face à un choix : se préparer à affronter l'hiver en espérant le retour rapide d'Evan Walker, ou se mettre en quête d'éventuels survivants avant que l'ennemi ne referme sur eux son impitoyable piège.
Personne ne peut prédire à quels abîmes de cruauté les Autres sont prêts à s'abaisser, ni à quelle hauteur l'humanité saura se hisser. La bataille finale ne fait que commencer... Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir.
HOW DO YOU RID THE EARTH OF SEVEN BILLIONS HUMANS?
RID THE HUMANS OF THEIR HUMANITY.

Cassie Sullivan and her companions lived through the Others' four waves of destruction. Now, with the human race nearly exterminated and the 5th Wave rolling across the landscape, they face a choice: brace for winter and hope for Evan Walker's return, or set out in search of other survivors before the enemy closes in. Because the next attack is more than possible - it's inevitable.
   No one can anticipate the depths to which the Others will sink, nor the heights to which humanity will rise, in the ultimate battle between life and death, hope and despair, love and hate.






Grace pulled away. Her cheeks were flushed, her eyes burning with a pale fire. "I think about it sometimes. The first kill. What it will be like."
He nodded. "I think about it, too. Mostly, though, I think about the last one."


Extrait en page 93.
J'ai terminé ma lecture du premier tome il y a de cela plus d'un an, et ce n'est que récemment que j'ai finalement décidé de lire le premier tome, après avoir vu cette série refaire surface sur la blogosphère.

L'HISTOIRE
J'ai beaucoup aimé l'histoire. J'ai trouvé qu'elle devenait addictive très rapidement, et j'ai eu beaucoup de difficulté à poser le livre. Je dois tout de même avouer avoir eu du mal à comprendre de quoi il s'agissait vers les débuts, puisque ma lecture du premier tome remontait à si loin. C'est pourquoi j'ai arrêté ma lecture et j'ai été loué le film, que je voulais regarder de toute façon. J'ai ensuite pu reprendre ma lecture, me rappelant alors ce qui s'était passé dans le tome précédent. Toutefois, cela ne m'a pas complètement aidé à comprendre les événements, puisque tout s'enchaînait tellement rapidement, passant d'un personnage à l'autre, que j'avais un peu de mal à comprendre où j'en étais.

J'ai particulièrement apprécié la fin, qui change la perspective de l'histoire. Cela me donne très envie de me lancer dans le troisième tome, et j'ai bien hâte de voir comment ils vont développer le reste de l'histoire, et la révélation de la fin.

LES PERSONNAGES
J'ai bien aimé retrouver les personnages, même si je ne me souvenais pas beaucoup d'eux ni de leur histoire. J'ai particulièrement aimé le changement psychologique qui s'est opéré chez les personnages depuis le dernier tome. Lors de ma lecture de la 5e vague, le personnage principal de Cassie m'insupportait au plus haut point, mais dans ce tome, je l'ai bien apprécié. J'ai aussi beaucoup aimé que le roman soit séparé en plusieurs sortes de petits livres, chacun dédié à un personnage en particulier. L'histoire alternait entre différents personnages, nous permettant d'en apprendre un peu plus sur chacun d'entre eux à chaque changement.

L'ÉCRITURE
L'écriture de Yancey est très agréable. Jusqu'à maintenant, je ne le connaissais que grâce à sa série La 5e vague, mais je sais qu'il a écrit d'autres livres, et peut-être que je me laisserai tenter.

CONCLUSION
Il s'agit d'une lecture que j'ai beaucoup apprécié, et ce deuxième tome me donne bien envie de me lancer dans la lecture du troisième assez rapidement.

Héros de l'Olympe, tome 4 : La Maison d'Hadès



Percy et Annabeth ont trouvé les Portes de la Mort et sont maintenant prisonniers dans les Enfers, dans la maison d'Hadès. Les cinq autres demis-dieux, Jason, Piper, Nico, Leo et Frank unissent leurs forces pour les sauver. À leur tour, ils doivent trouver l'entrée des Portes de la Mort. S'ils y parviennent et que Percy et Annabeth sont toujours en vie, alors les sept demi-dieux pourront sceller à jamais les Enfers et sauver la Terre de l'invasion des monstres de la Maison d'Hadès. Mais... arriveront-ils à temps?
HAZEL STANDS AT A CROSSROADS. She and the remaining crew of the Argo II could return home with the Athena Parthenos statue and try to stop Camp Half-Blood and Camp Jupiter from going to war. Or they could continue their quest to find the House of Hades, where they might be able to open the Doors of Death, rescue their friends Percy and Annabeth from Tartarus, and prevent monsters from being reincarnated in the mortal world. Whichever road they decide to take, they have to hurry, because time is running out. Gaea, the bloodthirsty Earth Mother, has set the date of August 1 for her rise to power. 

ANNABETH AND PERCY ARE OVERWHELMED. How will the two of them make it through Tartarus? Starving, thirsty, and in pain, they are barely able to stumble on in the dark and poisonous landscape that holds new horrors at every turn. They have no way of locating the Doors of Death. Even if they did, a legion of Gaea's strongest monsters guards the Doors of the Tartarus side. Annabeth and Percy can't exactly launch a frontal assault.

   Despite the terrible odds, Hazel, Annabeth, Percy, and the other demigods of the prophecy know that there is only one choice; to attempt the impossible. Not just for themselves, but for everyone they love. Even though love can be the riskiest choise of all. 

   Join the demigods as they face their biggest challenges yet in The House of Hades, the haid-raising penultimate book in the best-selling Heroes of Olympus series.

The scene disappeared in the fog, but when the moutain god bellowed again, other numina answered in the distance, their voices echoing through the valleys.
"Stupid rock gods!" Leo yelled from the helm. "That's the third times I've had to replace that mast! You think they grow on trees?"
Nico frowned. "Masts are from trees."
"That's not the point!" Leo snatched up one of his controls, rigged from a Nintendo Wii stick, and spun it in a circle. A bronze cannon rose. Hazel just had time to cover her ears before it discharged into the sky, spraying a dozen metal spheres that trailed green fire. The spheres grew spikes in midair, like helicopter blades, and hurtled away in the fog.


Extrait en page 2-3.

L'HISTOIRE
Jusqu'à maintenant, il s'agit du tome de la série que j'ai le plus aimé. Les héros se retrouvent dans l'une des parties les plus périlleuses de leur quête, et l'action est omniprésente. Il n'y a pas de temps pour s'ennuyer. L'histoire se développe très rapidement, mais sans mettre de côté des éléments importants, que ce soit de grandes révélations ou de petits détails semblant insignifiants aux premiers abords. Il s'agit d'une excellente lecture.

LES PERSONNAGES
C'est toujours un plaisir de retrouver les personnages de Riordan, tous autant qu'ils sont. Ce tome alterne entre les points de vus de tous les personnages, ce qui donne l'occasion d'en apprendre plus sur certains d'entre eux qui étaient auparavant un peu plus laissé de côté. Et contrairement à ce que je pensais, alterner entre les points de vus de tous les personnages ne m'a pas empêcher de bien m'attacher à ceux-ci. J'ai particulièrement aimé en apprendre plus sur le personnage de Nico à travers les autres personnages. Je trouve que son histoire, son secret, racontée dans ce tome, apporte une grande dimension à son personnage, et qu'il n'est plus le jeune garçon laissé de côté qu'il était avant, et il s'agit de quelque chose que j'ai beaucoup aimé, puisque je trouve que Nico est un personnage qui pourrait tellement apporter à l'histoire, et ce, depuis le tout début.

L'ÉCRITURE
Je n'ai pas beaucoup à dire sur l'écriture de Riordan, si ce n'est qu'elle est toujours aussi captivante et entraînante. Riordan est l'un de ces auteurs dont les livres me donnent toujours envie et qui ne me déçois jamais.

CONCLUSION
Il s'agit du tome de la série que j'ai le plus aimé, et j'ai très hâte de lire le cinquième et dernier tome pour voir s'il sera à la hauteur de mes attentes, et aussi pour voir comment se terminera la série.

Personnages préférés : Leo, Nico, Percy