mardi 11 août 2015

Vertige


Vertige
Franck Thilliez

Éditions Pocket (Fleuve Noir)
344 Pages


C'est comme un cycle qui reprend. Un cauchemar qui ne trouve aucune porte pour se refermer. 
Noir. Froid. Mal de crâne. Et immobilité. On prend les mêmes et on recommence.
J'ouvre, ferme les yeux. C'est pareil, l'obscurité est absolue. J'essaie de bouger, impossible. On dirait qu'un gigantesque boa constrictor me broie la poitrine. Je peine à respirer, gonfle mes poumons dans une grimace, c'est douloureux. Un cliquetis de chaîne accompagne chaque mouvement de ma cage thoracique. Mes bras sont plaqués le long de mes cuisses, mes jambes serrées l'une contre l'autre. Écrasées plutôt, comprimées pour être plus exact.


RÉSUMÉ

Un homme se réveille au fond d'un gouffre, deux inconnus et son fidèle chien comme seuls compagnons d'infortune. Il est enchaîné au poignet, l'un des deux hommes à la cheville et le troisième est libre, mais sa tête est recouverte d'un masque effroyable, qui explosera s'il s'éloigne des deux autres. Qui les a emmenés là? Pourquoi?


MON AVIS

Je n'avais encore jamais lu de livre de cet auteur, mais j'en avais beaucoup entendu parler. Ce livre étant apparemment l'un de ses meilleurs, j'ai décidé de me laisser tenter par celui-ci.

Le résumé m'a tout de suite accroché. Il s'agit d'un résumé intriguant et qui me semblait très prometteur, et j'ai eu plutôt raison. J'ai été entraîné dès le début de ma lecture. Le livre commence de façon brusque, ce qui fait en sorte que j'ai été obligé, en quelque sorte, de tout de suite entrer dans l'histoire et de me concentrer pour bien comprendre, puisqu'il s'agit d'un thriller. L'histoire est plutôt compliquée, en commençant je ne comprenais absolument rien, et puis petit à petit les choses avançaient, et j'en apprenais plus par fragments. Les choses ne faisaient pas vraiment de sens jusqu'à environ le trois quart du livre, et à ce moment, les choses sont devenues plutôt claires et évidentes. Trop évidentes même. À partir de ce moment je savais carrément comment le livre allait se terminer, ou du moins j'avais compris une partie de la vérité.

Concernant cette vérité, je dois avouer que je ne suis encore pas certaine de l'aimer. Je ne sais pas si je suis en accord avec la fin. D'un côté j'ai plutôt trouvé que les choses faisaient du sens, mais d'un autre je me suis dit qu'elles étaient vraiment exagérées, alors je ne suis pas certaine de quel côté je penche le plus.

Dans ce livre, les personnages jouent un très grand rôle. En fait, ce sont eux qui font l'histoire. Ils sont extrêmement bien développés et mystérieux. En commençant l'histoire, on ne connaît absolument rien de ces personnages, pas même leur nom. Plus l'histoire avance, plus on en apprend sur ceux-ci, sur les relations qui les unis et sur la raison qui les amène dans cet enfer. Je ne me suis pas vraiment attaché aux personnages. En fait, il est assez difficile de s'attacher à ceux-ci, puisque chacun d'entre eux a quelque chose à se reprocher, mais j'ai particulièrement détesté le personnage de Michel.

Au final, mon avis est plutôt mitigé sur ce livre. J'ai bien aimé cette lecture qui m'a entraîné et j'ai rapidement terminé le livre, mais en même temps je ne suis pas en harmonie parfaite avec la fin, et c'est quelque chose qui me dérange. La fin comporte quelques questions qui restent sans réponses, même si on peut plutôt bien s'imaginer comment les choses se sont réellement déroulées. Mais c'est tout de même quelque chose qui me déplaît, alors je ne sais pas trop quel est mon avis exact sur ma lecture.


Extrait en page 230-231.

Uglies, Tome 2 : Pretties




Pretties
Scott Westerfeld

Éditions Pocket Jeunesse
391 Pages




Au cours des semaines suivantes, Tally ne se réveilla jamais tout à fait. Parfois, elle émergeait à moitié du sommeil, réalisant au contact des draps et des oreillers qu'elle se trouvait dans un lit, mais la plupart du temps, son esprit flottait hors de son corps, passant et repassant les fragments d'un même rêve...





RÉSUMÉ

Dans le monde de l'extrême beauté, la perfection ne protège plus.
Tally est enfin devenue une sublime Pretty. Tout le monde l'apprécie et son petit copain est craquant. Mais au coeur de cette vie de fête, de luxe high-tech et de liberté, perce un sentiment de malaise. Un jour, Tally relit un message, écrit de sa propre main lorsqu'elle était Ugly... Les souvenirs reviennent : sous la beauté parfaite et le bonheur absolu des Pretties se cache une effroyable vérité. Désormais pour Tally un choix cruel s'impose : oublier cette vérité ou fuir la cité et sauver sa peau.


MON AVIS

J'ai lu ce tome ainsi que le premier il y a un bon moment déjà, et je n'avais pas vraiment apprécié. Il y a quelques temps j'ai décidé de relire le premier tome, et j'ai adoré, j'ai donc décidé de continuer la série et de la terminer, éventuellement, puisque je n'aime pas laisser des séries non terminées.

J'ai commencé ce livre sans me rappeler quoi que ce soit de ma première lecture, mais malheureusement, cette relecture n'a pas été aussi bien que celle du premier tome, et je n'ai pas vraiment aimé celle-ci. En fait, j'ai trouvé qu'il ne s'agissait que d'un simple copier-coller du premier tome. Les deux commençaient d'une façon, se déroulaient pas mal de la même manière et se terminaient presque exactement de la même façon. Et c'est quelque chose que je n'ai vraiment pas aimé. J'avais l'impression de lire la même chose, pour une deuxième fois, alors que j'aurais aimé une nouvelle histoire, quelque chose d'original. De plus, comme il s'agissait presque du même déroulement, l'histoire était prévisible. Le livre comprenait aussi certaines longueurs, ce qui m'a beaucoup dérangé.

Concernant les personnages, je n'ai pas réussi à m'attacher à eux. Tally en Pretty m'a extrêmement déplu. Il s'agissait d'un personnage idiot et vide de sens. Elle ne servait à rien. En fait, tout au long de l'histoire je l'ai trouvé très idiote. Elle semblait se lancer tête la première dans les ennuis, sans même se poser de questions. Et puis il y a Zane, un autre personnage auquel je ne me suis pas vraiment attaché. En fait, tous les personnages de ce livre sont superficiels et énervants, tout autant qu'ils sont. Et au final, lorsque j'ai retrouvé les personnages que j'avais bien aimés dans le premier tome, la relation conflictuelle qu'entretient Tally avec David et Zane est arrivée, et m'a complètement déplu.

Bref, une chronique plutôt courte pour dire que je n'ai pas aimé ce deuxième tome autant que que j'ai aimé ma relecture du premier. Je compte bien continuer la série par contre puisque l'histoire et le concept m'intéresse beaucoup, et que je crois que les prochaines tomes devraient s'améliorer.


Extrait en page 391.
Couverture différente de l'édition présentée.

Tome 1 : Uglies
Tome 3 : Specials

lundi 10 août 2015

A Work In Progress




A Work In Progress
Connor Franta

Éditions Keywords Press
212 Pages




Life should be more about living in the moment than fearing what's happening outside it. It's about honoring what you want to do at any given time, regardless of what everyone else is doing. There's no use worrying about things that are out of your control.






RÉSUMÉ

"I'm just a small-town kid trying to figure out my place in the big, wide world, I've only been around for twenty-two years. And there's so much left for me to explore and learn."



MON AVIS

Je passe personnellement beaucoup de temps sur YouTube et l'auteur de ce livre est un YouTuber que j'apprécie. Lorsque j'ai vu qu'il écrivait un livre, je savais que je me devais de l'acheter et de le lire, et c'est ce que j'ai fait.

Il ne s'agit pas d'une oeuvre de fiction, mais d'une autobiographie. Étudiant en journalisme et ayant une fascination pour tous les métiers apportant une grande notoriété, ce livre m'a beaucoup intéressé. Il y est question de l'auteur, Connor Franta, de son métier et de sa vie, sous toutes les coutures. J'ai facilement reconnu la personnalité de Connor dans son écriture, et j'ai aimé en apprendre plus sur lui. Il se livre d'une façon intime, sans barrière et sur tous les aspects de sa vie, même les plus difficiles. Il s'agit de quelque chose que j'ai aimé puisque j'ai pu en apprendre plus sur lui. 

Il s'agit d'un livre qui m'a inspiré, qui m'a donné envie de suivre mes rêves et mes envies, et de ne pas laisser le jugement des autres m'atteindre. C'est un livre que j'ai eu du mal à poser une fois que je l'ai eu commencé. 

Bref, il s'agit d'un cours avis, mais qui dit le principal. Comme il ne s'agit pas d'une fiction, je ne peux pas vraiment juger son contenu, ni ses personnages. Je crois qu'il s'agit d'un livre que les gens qui connaisse déjà l'auteur apprécieront, et un livre que ceux qui ne le connaisse pas pourrait apprécier, selon leur style de lecture.

Extrait en page 60.

Revanche



Undone
Cat Clarke

Éditions Robert Laffont
490 Pages



La curiosité a été la plus forte. Du coup, je l'ai déchirée, puis j'ai répandu son contenu sur le matelas. Plusieurs enveloppes blanches plus petites ont atterri sur ma couette. Douze en tout. Chacune portait le nom d'un mois - tracé avec le même gros feutre mauve dont Kai s'était servi pour la grande enveloppe. «À ouvrir en premier, c'est clair?» était écrit sur celle correspondante à novembre.



RÉSUMÉ


La vie est injuste. Jem Halliday est amoureuse de Kai, son meilleur ami, qui est gay. Pas vraiment l'idéal, mais Jem s'est faite à l'idée.
La vie est cruelle. Une vidéo de Kai en compagnie d'un garçon a été postée sur Internet. Il ne l'a pas supporté et s'est suicidé.
Sa vie ne sera que vengeance. Quoi qu'il lui en coûte, Jem a décidé de découvrir qui sont les responsables et de les faire payer, un à un, jusqu'au dernier...


MON AVIS

J'ai beaucoup entendu parler de ce livre, aussi bien par des amis que par des gens sur la blogosphère, il s'agissait donc d'un livre que j'avais très envie de lire, mais au final j'ai été plutôt déçue par ma lecture. 

Le résumé me semblait prometteur, et disons que j'avais quelques attentes envers ce livre, comme j'en avais entendu parler de façon positive. Le début était très bien, mais plus j'avançais dans ma lecture, moins j'accrochais. En fait, dès que l'idée des lettres est apparue dans l'histoire, je n'ai pas pu m'empêcher de la comparer à l'histoire de P.S. I Love You. Les deux idées sont semblables, il s'agit de lettres qui sont en quelque sorte censées aider le personnage principal dans son deuil, et ainsi dans sa recherche d'elle-même sans l'autre personne. Et cela m'a vraiment dérangé. Je sais que P.S. I Love You n'est pas le seul livre qui exploite cette idée, mais cela m'a énormément dérangé dans ma lecture de ce livre. J'avais déjà vu ce concept ailleurs alors j'embarquais moins dans l'idée. De plus, une autre chose que je n'ai pas aimée est le nom d'un personnage qui est arrivé quelque part dans l'histoire. Le personnage ne joue pas un rôle important, mais celle-ci s'appelle Caroline Forbes, et c'est le nom exact d'un personnage de la série Journal d'un Vampire. Mon opinion sur le livre n'a pas été basée sur ce nom et n'a aucunement influencée celle-ci, mais c'est simplement quelque chose qui m'a dérangé.

Puis, une dernière petite chose avant de vraiment entrer dans mon opinion du livre en tant que tel, est que le livre, ou du moins l'édition que j'avais entre les mains, contenait des tonnes d'erreurs de vocabulaire, ce qui crée plusieurs incohérences dans la lecture. Il s'agit peut-être d'une erreur de traduction, mais c'est quelque chose qui m'a énormément dérangé et qui me dérange dans tous les livres que je peux lire et qui contiennent des erreurs. Surtout que ces erreurs-ci étaient vraiment évidentes, et non pas de petites erreurs d'accord du pluriel ou quelque chose dans le genre.

Bon, maintenant parlons de l'histoire. Celle-ci m'a intéressée, mais ne m'a pas captivée. Le concept est intéressant, mais aucunement original. J'ai vu ce concept dans plusieurs livres, ainsi que dans plusieurs films, et ce livre ne se démarquait malheureusement pas des autres. J'ai trouvé les motivations et les envies du personnage principal un peu exagérées, et j'ai trouvé que tout était un peu trop facile pour elle dans sa quête de vengeance. Tout lui tombait directement sous le nez, sans qu'elle n'ait rien à faire ni à dire, tout se faisait sans efforts. De plus, l'histoire complète était plutôt prévisible, et la fin, évidente. Du moins, pour moi. Dès les premières pages je savais qui était l'auteur des «crimes» commis et comment l'histoire se terminait, et cela a un peu gâché ma lecture puisqu'il n'y avait plus vraiment de surprises.

Je n'ai pas vraiment aimé le personnage principal. Je n'ai pas aimé son attitude ni sa façon de penser, et encore moins sa façon d'agir. C'est quelque chose qui a dérangé ma lecture puisque je n'arrivais pas à m'attacher à ce personnage, ni aux autres. Et puis je n'ai pas aimé sa façon de s'exprimer, tout comme je n'ai pas aimé la façon de s'exprimer des autres personnages. 

Au final, j'ai été déçue par cette lettre, dont j'attendais plutôt une bonne impression. Je n'ai pas réussi à totalement accroché à l'histoire, ni à m'attacher aux personnages, ce qui a dérangé ma lecture. Je tenterai sûrement de lire d'autres livres de cette auteure, et cette fois-ci en anglais, pour juger de la vraie écriture de celle-ci, et non pas du travail effectué pendant la traduction.

Extrait en page 37.

jeudi 6 août 2015

Angelfall, Tome 1 : Penryn et la fin du monde

Penryn & the End of Days, book 1 : Angelfall
Susan Ee

Éditions Fleuve Noir (Territoires)
405 Pages


Au moment où je quitte le bureau, je m'aperçois que quelqu'un s'est amusé avec le cadavre dans le hall d'entrée. Il a perdu toute dignité par rapport à la dernière fois que je l'ai vu.
Quelqu'un s'est arrangé pour poser une de ses mains sur sa hanche, et l'autre sur sa tête. Ses longs cheveux sont hérissés comme s'il s'était électrocuté. Sa bouche est badigeonnée de rouge à lèvres. Ses yeux grands ouverts sont cernés de lignes de feutre noir qui dessinent des rayons de soleil autour de ses orbites. Et, tel un mât planté dans sa poitrine, un couteau de cuisine qui n'était pas là une heure auparavant. Quelqu'un s'est amusé à poignarder un cadavre. Seul un malade mental pourrait faire un truc pareil.
Ma mère m'a retrouvée...

RÉSUMÉ

Les anges ne sont pas ce que l'on croit. Ils détruisent le monde, éradiquent l'espèce humaine. Dans San Francisco dévasté, Penryn, 17 ans, doit sauver sa jeune soeur, enlevée par ces monstres. Sa seule solution : forcer l'un d'entre eux à l'aider...
Raffe, privée de ses ailes, voit dans cette alliance contre-nature son dernier espoir. Une jeune femme et son pire ennemi se trouvent liés malgré eux.
Une relation dangereuse... Mais jusqu'à quel point?


MON AVIS

Je n'avais pas vraiment entendu parler de ce livre, si ce n'est peut-être qu'une fois, avant de tomber dessus à la bibliothèque. La couverture est superbe et le résumé m'intriguait beaucoup, alors je l'ai pris sans hésitation.

L'histoire commence avec Penryn et sa famille qui tente de survivre dans un monde ravagé par les anges. Ceux-ci, descendus sur Terre pour une raison inconnue des humains massacrent ceux-ci sans compter, et se massacrent entre eux. L'histoire globale est très noire, et l'histoire de la mère de Penryn l'est encore plus. Les personnages, dans ce livre, sont très développés, tous autant qu'ils sont. Le personnage de la mère de Penryn est probablement le personnage le plus développé du lot. Il s'agit d'un personnage très spécial, mais aussi très intéressant. Avec elle, je ne savais jamais à quoi m'attendre, elle pouvait tout faire, tout dire, ce qui rajoutait beaucoup à l'histoire. L'autre personnage que j'ai beaucoup aimé est Raffe, l'ange principal de l'histoire. J'ai eu un coup de coeur pour celui-ci. Il s'agit d'un autre personnage très développé, et avec une histoire beaucoup plus mystérieuse que celle des autres. Nous ne connaissons presque rien de lui, si ce n'est qu'il accepte bien de dire à Penryn, ce qui est plutôt peu. J'ai aussi beaucoup apprécié les relations entre les personnages, surtout les relations entre les anges, qui sont plutôt complexes quand on commence à les comprendre.

Ce livre est extrêmement addictif. L'histoire est très intéressante, mais je dois avouer qu'elle est plutôt sombre, ce qui ne m'a pas dérangé comme j'aime bien ce genre d'ambiance, mais cela pourrait peut-être déplaire à certains. J'ai été captivé par le livre, tellement que je n'ai pas vu les pages défiler. Il est rempli d'action, du début jusqu'à la toute fin, et contient de très bons retournements auxquels je ne m'attendais pas du tout.

En bref, il s'agit d'un excellent livre que j'ai classé dans mes coup de coeur, et j'ai très hâte de lire le prochain tome.


Personnages préférés : Raffe
La Voleuse de livres

Extrait en page 47.
Couverture différente de l'édition présentée.