mardi 21 juillet 2015

Chroniques lunaires, Tome 2 : Scarlet



Scarlet
Marissa Meyer

Éditions Pocket Jeunesse
477 Pages


- Au cas où tu changerais d'avis, je suis presque tous les soirs à l'ancienne ferme des Morel. Je ne suis peut-être pas très doué avec les gens, mais je crois que je pourrais m'habituer à la vie de paysan. (Une pointe d'amusement creuse les coins de sa bouche.) Je m'entends bien avec les bêtes.
- Oh, j'en suis sûre, dit Scarlet avec un sourire encourageant. 
Elle claqua la portière avant de marmonner.
- Tous les animaux de la ferme adorent le loup.




RÉSUMÉ

Depuis les lointaines étoiles jusqu'aux recoins d'une sombre forêt, les destins de Scarlet et de Cinder semblent liés. Alors que l'une cherche sa grand-mère mystérieusement disparue et que l'autre poursuit la quête de ses origines, la menace lunaire qui pèse sur l'humanité se renforce. Cinder et Scarlet parviendront-elles à lui résister?


MON AVIS

Je ne sais pas trop pourquoi, mais j'avais dans l'idée qu'il s'agissait de tomes distincts. Bien évidemment, avec la fin du premier tome j'ai compris qu'il s'agissait d'une vraie série, et non pas de livres mis ensemble à cause d'un thème commun. J'ai été contente de réaliser qu'il s'agit d'une vraie série avec des tomes complémentaires puisque je peux ainsi suivre les personnages auxquels je me suis attaché plus longtemps. Et je tiens aussi à passer un petit commentaire à propos des couvertures que je trouve tout simplement magnifiques.

Ce deuxième tome commence dans un tout autre endroit que le premier, avec de tous nouveaux personnages que j'ai rapidement appris à apprécier. Ce deuxième tome est consacré au petit chaperon rouge, appelée Scarlet dans ce livre. J'ai aimé la façon dont les références du conte original ont été apportées dans ce deuxième tome, tout comme je l'ai aimé dans le premier. J'ai aussi beaucoup aimé la façon dont l'auteure a amené les rappels du premier tome. Ceux-ci étaient amenés de façon subtile, ce qui m'a plu puisque je venais tout juste de lire le premier tome, je n'avais donc pas besoin de ces rappels, mais si j'avais pris plus de temps entre la lecture du premier et du deuxième tome, ces rappels m'auraient beaucoup aidé. De plus, j'ai beaucoup aimé la façon dont, au début du deuxième tome, nous pouvons livre la façon dont les personnages réagissent à la fin du premier tome. Il s'agit d'une fin assez intense, et j'ai aimé lire les réactions.

J'ai beaucoup aimé retrouver les personnages du premier tome, mais aussi rencontrer les nouveaux personnages. Je me suis particulièrement attaché au personnage de Loup, même si je les ai tous beaucoup aimé. Ils sont tous plutôt attachants et ont tous une personnalité bien à eux. Les références sont bien apportées, ce qui fait en sorte qu'on ne peut pas se tromper quant à l'identité des personnages dans les contes originaux. J'ai bien hâte de lire ce qui leur arrivera dans le troisième tome.

J'ai trouvé l'histoire de ce tome tout aussi captivante que celle du premier tome. En fait, je pense que j'ai préféré ce tome, tout simplement puisqu'il y a beaucoup plus d'action que dans le premier, et aussi beaucoup plus de personnages, ce qui fait en sorte que tout s'enchaînent assez rapidement, laissant peu de place aux longueurs. Encore une fois, les événements ne sont pas totalement inattendus et surprenants, et plusieurs d'entre eux étaient en fait plutôt évidents dès le début. Cela ne m'a pas dérangé, par contre, comme cela ne m'a pas dérangé lorsque j'ai lu le premier tome.

Bref, il s'agit d'une excellente suite au premier tome. Celui-ci contient des personnages attachants et une histoire remplie de péripéties, et j'ai très hâte de lire la suite, même si je n'ai pas vraiment envie de terminer la série aussi rapidement.

Extrait en page 36.
Tome 1 : Cinder
Tome 3 : Cress
Tome 4 : Winter
Hors-Série : Levana

lundi 20 juillet 2015

Douze ans, sept mois et onze jours

Douze ans, sept mois et onze jours
Lorris Murail

Éditions Pocket Jeunesse
301 Pages




Le moteur gronda, ils escaladaient une butte. Ensuite, il y avait une futaie serrée de pins blancs donc les sommets se dissolvaient dans une mare d'encre. À tout instant, Walden s'attendait à un choc fatal. Il songea aux enfants des contes, qu'on conduisait au coeur des forêts profondes pour les y égarer. Jack prononça une phrase dont il ne put percer le sens :
- Si nous arrivons à nous perdre nous-mêmes, que dire des autres?




RÉSUMÉ

Une cabane perdue dans les forêts du Maine. C'est là que Walden est abandonné par son père. À partir de maintenant, le garçon va devoir se débrouiller pour survivre dans les bois. Avec pour seule richesse quelques boîtes de conserve, un livre de Thoreau et une carabine.

À la fin de chaque journée, Walden note son âge sur une écorce de rondin. Douze ans, sept mois et quatre jours, au moment où commence son apprentissage pour le moins étrange...


MON AVIS

Je n'avais vu ce livre que deux ou trois fois sur la blogosphère avant de le prendre à la bibliothèque, ce qui fait en sorte que je l'ai commencé sans vraiment d'attentes. J'ai été plutôt surprise par ma lecture, même s'il ne s'agit pas du livre du siècle.

Ce que j'ai bien aimé de ce livre c'est son aspect simple. Il s'agit simplement de l'histoire d'un père qui abandonne son fils dans un bois, pour ce qui semble être une période de temps définie à l'avance. Évidemment, au fil de notre lecture on découvre que les choses sont un peu plus compliquées qu'elles n'y paraissaient aux premiers abords, mais il reste qu'il s'agit de l'aspect central de l'histoire. Celle-ci commence assez lentement. Les premiers jours où Walden se retrouve dans la forêt sont plutôt tranquilles, mais j'ai tout de même réussi à être intéressée. Je suis rapidement entré dans l'histoire du jeune garçon et j'ai eu de la difficulté à poser le livre puisque je voulais connaître le fin mot de l'histoire.

Au début de ma lecture, je ne comprenais pas trop où l'auteur voulait en venir. Je comprenais l'essentiel, c'est-à-dire que le jeune Walden allait se retrouver seul dans une forêt, mais je ne comprenais pas les raisons. Comme j'ai tout de suite détesté le père et son attitude de macho, j'en suis venu à la conclusion qu'il était simplement fou, mais plus l'histoire avançait, plus j'étais confuse, et plus je comprenais que les motivations du père étaient probablement plus profondes.

Et puis je suis arrivé vers les trois quarts du livre, et les événements se sont mis à s'enchaîner à une vitesse folle. Alors que le reste du livre était plutôt calme, la fin est quelque peu intense, surtout pour une histoire de ce genre. Je dois dire que je n'ai pas totalement apprécié. J'ai trouvé les péripéties un peu poussées, et il y avait beaucoup trop de coïncidences à mon goût. L'arrivée de certains personnages ainsi que certaines actions me semblaient trop grosses et trop parfaitement placées dans le temps pour qu'elles soient crédibles. Je suis restée captivée par ma lecture par contre, mais il me manquait l'aspect de réel.

En fait, le livre complet m'a plu, et j'ai bien aimé cette lecture, mais la fin m'a semblé beaucoup trop rocambolesque pour que j'y adhère totalement. De plus, certaines questions restent en suspens, ce qui me plaît particulièrement lorsque je termine un livre. J'aime avoir un sentiment de fin, que la boucle est bouclée, mais je ne l'ai pas eu en tournant la dernière page. De plus, il y a un personnage féminin qui joue un plutôt gros rôle dans cette histoire, et on en connaît que très peu sur celle-ci. J'aurais personnellement aimé en apprendre plus sur sa vie d'avant, apprendre à connaître le personnage, et non pas simplement être témoin de ses actions.

Il s'agit donc, si l'on considère le livre complet, d'une bonne lecture divertissante et entraînante, mais dont la fin m'a personnellement déçue puisque plusieurs éléments me semblaient exagérés et sortis de nulle part.

Extrait en page 28.

dimanche 19 juillet 2015

Chroniques lunaires, Tome 1 : Cinder

Cinder
Marissa Meyer

Éditions Pocket Jeunesse
413 Pages


À peine la sirène s'éteignit-elle qu'un deuxième hover atterrit sur la place. Un piétinement de bottes et des ordres lancés d'une voix rude emplirent le marché silencieux. Un voix gutturale répondit.
Cinder enfila son sac à dos, rampa sur le sol poussiéreux de l'échoppe et écarta la nappe qui recouvrait son établi. Elle glissa deux doigts sous le rideau pour le soulever légèrement. En collant sa joue à la chape tiède et rugueuse, elle put distinguer trois paires de bottes jaunes de l'autre côté de la place. Une équipe de désinfection. Elle souleva un peu plus le rideau et vit les hommes - qui portaient tous des masques à gaz - arroser l'intérieur de la boulangerie d'un liquide provenant d'un bidon jaune. Malgré la distance, Cinder fronça le nez devant la puanteur.

RÉSUMÉ

Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing. Une terrible épidémie ravage la population. Depuis l'Espace, un peuple sans pitié attend son heure...
Personne n'imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune-fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer...


MON AVIS

J'ai beaucoup entendu parler de cette série, et plus particulièrement de ce premier tome, avant de me décider à la lire. Il s'agit d'une série de science-fiction, et c'est ce qui me repoussait principalement au début, mais au final, je me suis laissé tenter par tous les commentaires positifs que j'ai pu lire, pour le meilleur ou pour le pire.

Comme il s'agit d'une série de science-fiction, le monde à propos duquel j'ai pu lire était plutôt différent du monde que je connais. Dans ce livre, le monde est premièrement divisé différemment, mais il est aussi question d'extra-terrestres, ou plus précisément de lunaires. Je n'ai pas eu autant de mal que je ne le pensais à m'adapter au monde décrit dans la livre. En fait, bien que j'aie eu besoin d'un petit temps d'adaptation, je me suis rapidement habitué à ce mélange d'humains, de lunaires, de cyborgs et d'androïdes. Et je me suis rapidement surprise à entrer dans l'histoire sans aucun problème, beaucoup mieux que je ne pensais le faire avant de commencer ma lecture.

J'ai été emportée par celle-ci, et je n'ai pas vu les pages défiler, bien que le livre en contienne plus de quatre cents. L'histoire est extrêmement intéressante, et très bien ficelée. Comme certains d'entre vous le savent peut-être déjà, cette série est en fait une sorte de réécriture de contes classiques que nous connaissons tous, et ce premier tome est à propos de Cendrillon, d'où le titre Cinder, provenant de Cinderella. J'ai beaucoup aimé la façon dont les références au conte original sont années, certaines références sont très faciles à trouvées, d'autres le sont beaucoup moins, et je me suis beaucoup amusé à essayer de toutes les trouver. Pour être totalement honnête, il s'agit de l'une des raisons de pourquoi j'ai voulu lire cette série, tout simplement puisque j'adore les contes.

En ce qui concerne les personnages, j'ai bien aimé le personnage principal, ce qui n'arrive pas toujours. Je dois avouer qu'elle m'a semblé un peu idiote par moments, mais en règle générale, il s'agit d'un personnage principal féminin fort, avec un bon caractère. et qui n'a pas une vie de rêve, ce que j'apprécie. Les personnages secondaires sont aussi bien intéressants, notamment celui du prince et celui d'Iko, que j'ai beaucoup apprécié, même si elle n'est pas si présente dans le tome.

Pour la fin, je dois avouer qu'elle ne m'a pas vraiment surprise. Dès le début, celle-ci était plutôt évidente, mais bien que je me doutais du fin mot de l'histoire, cela n'a aucunement gâché ma lecture, et j'ai quand même réussi à être surprise jusqu'à un certain point.

Donc, en bref, il s'agit d'un excellent premier tome de série et j'ai très hâte de lire la suite.

Personnages préférés : Iko


Extrait en page 23.
Tome 2 : Scarlet
Tome 3 : Cress
Tome 4 : Winter
Hors-Série : Levana