dimanche 11 septembre 2016

Angelfall, tome 2 : Le règne des Anges

LES ANGES NE SONT PAS CE QUE L'ON CROIT. ILS DÉTRUISENT LE MONDE, ÉRADIQUENT L'ESPÈCE HUMAINE.

Désormais seule, Penryn cherche sans relâche Paige, sa petite soeur, dans les rues vides de San Francisco. Pendant ce temps, Raffe doit impérativement retrouver ses ailes, sans lesquelles il ne pourra revenir parmi les siens. Mais, une fois qu'il sera confronté à l'ultime choix - récupérer ses ailes ou sauver Penryn - quelle sera sa priorité?


Je suis en enfer.
J'ai déjà entendu parler des horribles conditions de détention de certaines geôles étrangères, des endroits où les droits de l'homme ne sont qu'un rêve lointain qu'on évoque à la télévision ou à propos duquel des étudiants d'université lisent des livres et des articles. Ce que j'ignorais, c'est que les gardes, l'enfermement et le simple fait d'être prisonnier ne sont qu'une partie de cet enfer.
Le reste se joue dans la tête. Les choses que l'on peut s'imaginer en percevant les cris de vois inconnues... L'image que l'on peut se faire du visage d'une femme qui pleure sans interruption à quelques cellules de la sienne. Les histoires que l'on peut s'inventer, au son de gargouillis, fracas métalliques, et sons stridents de tronçonneuse électrique.

Extrait en page 203 & 204.
J'ai lu le premier tome de cette série il y a de cela environ un an, et l'ayant adoré, il me tardait de lire le deuxième tome. Toutefois, le premier tome ayant été un coup de coeur, j'avais plusieurs attentes et appréhensions concernant sa suite, et malheureusement, plusieurs de ces dernières se sont révélées vraies.

L'HISTOIRE
Dans ce deuxième tome, l'histoire m'a semblé beaucoup plus fade que dans le premier. Alors que le précédent regorgeait d'action, de révélations et de moments de suspens, ce tome m'a semblé bien pauvre en réels moments stressants. Nous suivons toujours Penryn, le personnage principal, mais le personnage de Raffe y est beaucoup moins présent, et Penryn se retrouve beaucoup plus avec les humains qu'avec les anges. Ces personnages humains ne sont pas inintéressants, mais ils n'apportent malheureusement que très peu à l'histoire en comparaison des anges. On peut y lire leur combat constant contre ces derniers, mais au final, ils n'apportent rien de nouveau et n'ajoute rien en intensité à l'histoire. En fait, dans ce tome, j'ai trouvé que l'histoire tournait particulièrement autour d'un personnage secondaire ayant vécu un événement tragique, mais comme il ne s'agit pas de l'histoire principale de la série, je trouvais un peu que cela ne servait à rien, mis à part à meubler l'espace. J'aurais beaucoup mieux aimé en apprendre plus sur les anges et sur la raison de leur venue que sur le personnage dont il est question, même si cela reste une histoire intéressante, si celle-ci avait été moins mise de l'avant. J'ai aussi peu apprécié le jeu de chat et de la souris qui se jouait entre les personnages. L'un partait, l'autre allait le retrouver, et ainsi de suite tout au long du livre. Encore une fois, cela n'apportait rien de bien intéressant ou de bien particulier à l'histoire, et j'aurais pu faire sans.

LES PERSONNAGES
Les personnages, dans ce tome, m'ont semblé fades, tout comme l'histoire. Le personnage de Penryn m'a un peu dérangé, à s'apitoyer d'une certaine façon sur son sort, et à ne rien accomplir de concret. Elle ne cessait de se mettre dans des situations périlleuses, alors qu'elle aurait facilement pu les éviter. Dans certaines des situations, je la respectais pour ces actions, mais dans d'autres, je la trouvais tout simplement stupide. Le personnage de Raffe, celui que j'appréciais le plus précédemment, est beaucoup moins présent dans ce tome, et lorsqu'il s'y retrouvait, il ne me plaisait plus autant, ce que je n'arrive pas vraiment à m'expliquer. Le personnage que j'ai bien apprécié, dans ce tome, est la mère de Penryn. Il s'agit d'un personnage qui était déjà extrêmement complexe dans le premier tome, et il l'était encore plus dans celui-ci. Il s'agit d'un personnage dérangé et sombre, ce que j'aime beaucoup. Il s'agit sans aucun doute du personnage qui apporte le plus à l'histoire, même si elle n'est que secondaire.

L'ÉCRITURE
Tout comme l'histoire et les personnages, l'écriture m'a malheureusement semblé un peu plus fade dans ce tome. Bien que je n'aie rien de majeur à dire sur l'écriture, celle-ci ne m'a tout simplement pas autant captivée que lors de ma lecture du tome précédent. L'auteur semblait parfois perdre le fil, et se répétait un peu par moments, mais cela ne représentait rien de bien dérangeant. Ce qui m'a réellement dérangé, c'est le manque d'ordre chronologique dans les événements.

LA CONCLUSION
En conclusion, il s'agit d'un tome nettement inférieur à son prédécesseur, mais qui m'a tout de même apporté un moment agréable de lecture. J'aurais tout simplement préféré que l'aspect global du livre soit un peu plus développé. Je lirai le troisième tome,malgré tout, puisque j'aime bien l'histoire.