samedi 30 mai 2015

Wonder



Wonder
R.J. Palacio

Éditions Random House
315 Pages



August is the Sun. Me and Mom and Dar are planets orbiting the Sun. The rest of our family and friends are asteroids and comets floating around the planets orbiting the Sun. The only celestial body that doesn't orbit August the Sun is Daisy the dog, and that's only because to her little doggy eyes, August's face doesn't look very different from any other human's face. To Daisy, all our face looks alike, as flat and pales as the moon.




RÉSUMÉ

I won't describe what I look like. Whatever you're thinking, it's probably worse.


MON AVIS

J'ai vu ce livre des dizaines de fois sur la blogosphère, et toujours avec de très bons commentaires, mais je n'ai jamais été tenté de le lire. Lorsque je l'ai vu à la bibliothèque, par contre, je me suis dit que j'allais le lire, tout simplement pour comprendre tous les blogs littéraires en parlent récemment.

J'ai commencé ce livre sans grandes attentes, tout simplement puisque je n'avais pas l'intention de le lire à la base. J'ai rencontré August, un jeune garçon avec une maladie bien particulière et très rare qui fait en sorte qu'il ne ressemble pas aux jeunes de son âge. Je me suis tout de suite attaché à ce personnage au grand cœur. Il s'agit d'un personnage exceptionnel comme on en rencontre peu, surtout à cet âge. Le personnage semble beaucoup plus vieux qu'il ne l'est, mais cela ne m'a pas dérangé comme j'aurais pu le penser puisque même s'il est beaucoup plus mature que son âge, on peut sentir dans la façon dont il s'exprime et dont il réagit qu'il fait son âge.

Il ne s'agit pas du seul personnage qui est attachant. En fait, tous les personnages, ou presque, le sont. L'histoire est séparée en quelques parties, toutes consacrées à des personnages différents, sauf le personnage d'August qui revient à quelques reprises. Cette façon de faire m'a beaucoup plu, puisqu'on peut comprendre les motivations de chaque personnage, en quelque sorte. On en apprend plus sur chacun d'entre eux, sur leur vie, sur leurs sentiments. J'ai beaucoup aimé pouvoir lire peurs points de vues, et non pas seulement leurs actions du point de vue d'August.

Dès les premières pages j'ai été entraîné dans l'histoire de ce petit garçon. L'histoire est simple, en quelque sorte, puisque nous suivons l'histoire d'August qui va à l'école pour la première fois de sa vie, ayant été éduqué à la maison jusqu'à ce moment. Il ne s'agit pas d'un livre compliqué avec un nouveau monde que nous devons apprendre à connaître, mais simplement une histoire magnifique que nous pouvons lire. J'ai été captivée par ce livre, je n'ai pas pu le lâcher. C'est un livre qui m'a fait passer par plusieurs émotions différentes, allant du rire aux larmes, et il se classe sans y penser à deux fois dans mes coups de cœur.


Everyone in the world should get a standing ovation at least once in their life because we all overcometh the world.


Personnages préférés : August
La Voleuse de livres
Premier extrait en page 82. Deuxième extrait en page 313.
Couverture différente de l'édition présentée.

mercredi 27 mai 2015

Les amours de Lara Jean, Tome 1 : À tous les garçons que j'ai aimés...




To all the boys I've loved before
Jenny Han

Éditions Simon & Schuster
355 Pages


''Seventeen's not so young. A hundred years ago people got married when they were pratically our age.''
''Yeah, that was before electricity and the Internet. A hundred years ago eighteen-year-old guys were out there fighting wars with bayonets and holding a man's life in their hands! They lived a lot of life by the time they were our age. What do kids our age know about love and life?''




RÉSUMÉ

Lara Jean Song conserve ses lettres d'amour dans une boîte à chapeau que sa mère lui a donnée. Ce ne sont pas des lettres qu'elle a reçues, ce sont celles qu'elle a écrites, Une pour chaque garçon qu'elle a aimé. Lorsqu'elle écrit, elle ose ouvrir son coeur et dire toutes les choses que jamais elle n'exprimerait dans la vraie vie, car ses lettres ne sont que pour elle. Jusqu'au jour où Lara découvre que ses lettre secrètes ont toutes été postées... Elle doit soudain faire face à son passé amoureux, la situation devient vite hors de contrôle mais qui sait? Quelque chose de positif pourrait ressortir de ces lettres, après tout. 

Lara Jean keeps her love letters in a hatbox her mother gave her. They aren't love letters that anyone else wrote for her, these are ones she's written. One for every boys she's ever loved - five in all. When she writes, she can pour out her heart and soul and say all the things she would never say in real life, because her letters are for her eyes only. Until the day her secret letters are mailed, and suddenly Lara Jean's love life goes from imaginary to out of control.


MON AVIS

Il ne s'agit pas d'un livre qui m'intéressait beaucoup à la base, mais lorsque je l'ai vu à la bibliothèque et que j'ai réalisé qu'il était écrit par l'auteur ayant écrit la série L'été où je suis devenue jolie, qui a été une série coup de coeur, je me devais de le lire.


J'ai beaucoup aimé qu'il s'agisse d'un livre simple et léger, c'est-à-dire sans magie et sans fantastique. Il s'agit simplement de l'histoire d'une jeune adolescente qui vit sa vie, ayant des problèmes qui pourraient arriver à n'importe qui. C'est le genre de livres que j'aime lire récemment, et celui-ci était exactement ce que je recherchais. Je dois avouer que je pensais que les lettres d'amour prendraient plus de place dans l'histoire avant de commencer ma lecture, mais elles ne servent qu'à placer celle-ci, à lancer les événements, en quelque sorte. Cela ne m'a pas autant dérangé que je ne le pensais, et on en vient presque à oublier les lettres après un moment.

Je suis rapidement entré dans l'histoire et j'ai eu beaucoup de difficulté à laisser le livre de côté. L'histoire est simple, comme dit plus haut, et c'est ce qui a fait en sorte que je suis entrée aussi rapidement dans l'histoire. Mais malgré le fait qu'elle soit simple, elle n'est pas du tout ennuyante. Les personnages vivent des problèmes de tous les jours, mais d'une façon totalement captivante. Je voulais toujours savoir ce qui allait arriver aux personnages, tous autant qu'ils étaient, ce qui me poussait toujours à lire un chapitre de plus, et encore un de plus...

Le personnage principal m'a beaucoup plu. J'ai su m'identifier à celle-ci et me mettre à  sa place. J'ai aussi beaucoup apprécié tous les autres personnages, notamment celui de Peter, qui m'a beaucoup plu. Tous les personnages étaient attachants et intéressants, ils ajoutaient tous une petite chose à l'histoire, peu importe quel était leur rôle. 

En bref, il s'agit d'un livre que j'ai adoré. Il s'agissait exactement du genre de livre que j'avais envie de lire en ce moment, et c'est pourquoi il s'est classé dans mes coups de coeur.


Personnages préférés : Peter

L'été où je suis devenue jolie, Tome 2 : L'été où je t'ai retrouvé


Extrait en page 189.
Couverture différente de l'édition présentée.

mardi 26 mai 2015

Le Livre de Perle






Le Livre de Perle
Timothée de Fombelle


Éditions Gallimard
296 Pages



Elle aussi découvrait ce secret interdit aux fées, l'amour, cette force qui fait vivre. C'est-à-dire qui fait naître et qui fait mourir.






RÉSUMÉ

Il vient d'un monde lointain auquel le nôtre ne croit plus. Son grand amour l'attend là-bas, il en est sûr. Pris au piège de notre Histoire, Joshua Perle aura-t-il assez de toute une vie pour trouver le chemin du retour?

MON AVIS


J'ai vu ce livre plusieurs fois sur la blogosphère dernièrement, mais je n'ai jamais été réellement tentée de le lire, malgré tous les bons commentaires que j'avais pu lire à son sujet. Je me suis finalement décidé à lui donner une chance lorsque je l'ai vu à la bibliothèque, et je suis bien contente de l'avoir fait.

Je n'ai eu aucune difficulté à entrer dans l'histoire, malgré que j'ai eu de la difficulté à la comprendre, et ce, jusqu'au trois quarts environ. À ce moment, j'ai arrêté de me poser plein de questions et je me suis dit que je finirais bien par comprendre d'une façon ou d'une autre, et, en effet, j'ai fini par comprendre. Le livre est difficile à suivre puisqu'il est question de plusieurs histoires différentes, de plusieurs personnages différents, portants des noms différents, mais au fond, toutes les histoires s'entremêlent. Ce qui est difficile n'est pas de comprendre l'histoire en elle-même, mais qui sont les personnages et qu'elle est leur vraie histoire. Cela ne m'a pas vraiment dérangé. En fait, je crois que cela a même ajouté un petit quelque chose, puisqu'il y avait une sorte d'intrigue, quelque chose que je cherchais à savoir. D'un autre côté, c'est peut-être juste moi qui n'arrive pas à lire correctement et à faire les bons liens aussi.

Il s'agit d'une très belle histoire. Une histoire d'amitié, de famille et d'amour impossible. J'ai été emporté dès les premières pages et j'ai eu de la difficulté à poser le livre, si bien que je l'ai lu en quelques jours à peine, même si j'étais en pleine période d'examens. J'ai beaucoup aimé l'idée d'une sorte de sort et de notre monde ainsi que d'un monde de fées qui se rencontrent. Il s'agissait d'une lecture légère et captivante. 
J'ai aussi beaucoup aimé les personnages. Ils étaient selon moi tous très bien développés et très attachants. J'ai particulièrement apprécié le personnage de Joshua.

J'ai bien apprécié la fin. Celle-ci laisse sur des questionnements, ce que je n'aime pas normalement, mais dans ce cas-ci, j'ai trouvé qu'il s'agissait d'une fin parfaite. Une fin trop détaillée aurait tout simplement retiré toute la magie du livre.

En bref, il s'agit d'un livre auquel je suis contente d'avoir donné une chance. Je l'ai beaucoup apprécié.


Extrait en page 105.

samedi 9 mai 2015

La Voleuse de livres




The Book Thief
Markus Zusak

Éditions Pocket
633 Pages


Évidemment, c'est très impoli de ma part. Je suis en train de gâcher non seulement le dénouement du livre, mais la fin de ce passage particulier. Je vous ai annoncé deux événements, parce que mon but n'est pas de créer un suspense. Le mystère m'ennuie. Il m'assomme. Je sais ce qui se passe, et du coup vous aussi. Non, ce qui m'agace, me trouble, m'intéresse et me stupéfie, ce sont les intrigues qui nous y conduisent.




RÉSUMÉ

Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée. Est-ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt? Ou sa force extraordinaire face aux événements? À moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre et a même inspiré à la Mort ce joli surnom : La Voleuse de livres...

MON AVIS

Je n'avais jamais vraiment entendu parler de ce livre avant d'entendre parler du film, mais dès que j'en ai lu le résumé, j'ai eu très envie de le lire. Je me suis récemment découvert un intérêt pour les livres à caractères historiques, et encore plus ceux qui abordent la Seconde Guerre mondiale, alors ce livre tombait directement dans ce que j'avais envie de lire.

Il ne s'agit pas d'un livre heureux, on ne se le cachera pas. L'histoire se passe en plein milieu de la Seconde Guerre mondiale, à Munich. Il s'agit d'un livre qui a parfois été difficile à lire, pas tant par son contenu, mais plutôt par son antécédent historique. L'auteur a fait en sorte que la lecture soit fluide et réussit à nous révolter avec ses mots, simples mais efficaces, et non pas en décrivant des scènes atroces avec beaucoup de détails. Il a une façon d'écrire imagée, qui nous laisse imaginer nous-mêmes les scènes, en décrivant seulement les éléments essentiels. C'est quelque chose que j'ai beaucoup aimé. La façon d'écrire de l'auteur est magnifique, très poétique, et apporte une touche de douceur dans toute cette violence.

Les personnages sont extrêmement attachants, et je me suis associés au personnage principal, celui de la petite Liesel. Celle-ci essaie simplement de vivre une vie normale dans une période de l'histoire qui ne le permet pas. On peut voir son évolution psychologique alors qu'elle grandit et que la guerre fait de plus en plus de victimes à travers le monde. On peut voir sa difficulté d'adaptation dans un pays où avoir une opinion différente de celle des autres est extrêmement dangereux. On peut la voir se chercher en tant que personne, se trouvant dans une famille qu'elle n'a pas choisi et avec laquelle elle n'a aucun lien de sang. J'ai beaucoup aimé ce personnage. J'ai aussi beaucoup aimé les personnages de Max et de Rudy.

La fin du lire n'était pas totalement comme je m'y attendais. Elle était beaucoup moins noire que ce à quoi je m'étais préparée, et c'est quelque chose que j'ai beaucoup aimé. La fin, bien que tragique, laissait une certaine dose d'espoir, et beaucoup d'émotions. J'ai bien versé quelques larmes en refermant le livre, à cause de la fin, mais aussi parce que je venais de tourner les dernières pages d'un livre qui m'a profondément touché.

Et comment parler de ce livre sans mentionner la narratrice particulière de ce livre. Ce dernier est narré par la Mort elle-même. C'est une idée que j'ai trouvé très originale et qui m'a encore plus donné envie de lire ce livre. C'est aussi très avantageux puisque nous pouvions ainsi connaître l'histoire d'à peu près tous les personnages, sans que cela semble déplacé ou bizarre dans l'histoire. Cela m'a aussi permis de me sentir plus près des personnages puisque c'est comme si la Mort me racontait personnellement leur histoire, comme si j'avais un lien avec eux, d'une façon ou d'une autre. 

C'est un livre qui m'a marqué et qui se retrouve dans mes coup de coeur. J'aimerais pouvoir mieux exprimer ce que j'ai ressenti en lisant ce livre, mais je devrai me contenter de ces quelques paragraphes, puisque je ne pourrais probablement jamais vous exprimer en mots la façon dont j'ai aimé cette lecture. C'est quelque chose qui se ressent, mais ne s'explique pas.


Comme beaucoup de malheurs, cela commença par l'apparence du bonheur.


Personnages préférés : Max
La Voleuse de livres

Premier extrait en page 283. Deuxième extrait en page 101.

dimanche 3 mai 2015

Les 100, Tome 2 : 21e Jour




The 100, book two: Day 21
Kass Morgan

Éditions Robert Laffont
369 Pages

La situation est cauchemardesque. Même à ses heures les plus sombres, Glass ne s'est jamais imaginé devoir à ce point jouer les coudes contre ses propres voisins, les gens parmi lesquels elle a grandi, pour espérer se garantir une place à bord de la capsule avant eux. Lorsqu'elle dépasse une de ses anciennes tutrices qui tire avec difficulté un gros sac, elle lui crie de l'abandonner et de se dépêcher, mais ses paroles sont noyées dans le chaos de bruits de pas, de sanglots et de vociférations.


RÉSUMÉ

5e Jour
Sous la menace d'un ennemi invisible, Wells s'efforce d'empêcher les 100 d'imploser, bien décidé à protéger les derniers humaines sur Terre.
11e Jour
À bord de la Colonie, Glass ne sait pas combien de temps il lui reste à vivre : elle veut profiter de la moindre seconde avec Luke.
17e Jour
Dans a forêt hostile, Bellamy ferait n'importe quoi pour secourir sa coeur Octavia, quitte à se sacrifier pour elle.
21e Jour
Après une cruelle série de drames, Clarke se demande si les 100 sont enfin en sécurité ou s'ils ne sont que des morts en sursis...

MON AVIS

En commençant le livre, je dois dire que je le trouvais un peu en dessous du premier tome, mais plus ma lecture avançait, plus j'embarquais dans l'histoire, et au final je l'ai trouvé meilleur, notamment puisqu'il y a plus d'action dans ce tome.

Dans ce tome, le point de vue des personnages continue d'alterner, comme c'était le cas dans le premier tome, et ce, entre quatre personnages différentes, dont un qui se trouve sur la station spatiale. C'est quelque chose que j'ai encore plus apprécié dans ce tome puisque dans le premier, je trouvais le point de vue de Glass, la fille restée sur le vaisseau, plutôt inutile et peu intéressant, mais dans ce tome-ci, je pense qu'il s'agit du point de vue que j'ai le plus apprécié. Les choses sur la station se passent plutôt mal et l'action y est extrêmement présente, c'est la partie qui m'a le plus tenu en haleine. 

Dans les trois autres points de vue, nous sommes avec Clarke, Bellamy et Wells, trois personnages très différents, mais qui vivent plus ou moins la même chose, se trouvant tous les trois sur Terre avec les 100. Les choses sur Terre se corsent aussi, tout comme sur la station, puisque les 100 font une grande découverte qui était plutôt évidente dès le premier tome ; ils ne sont pas seuls sur Terre. Cette découverte entraîne plusieurs problèmes, évidemment, et beaucoup d'action. Il y a des enlèvements, des meurtres, enfin, vous comprendrez que les choses vont plutôt mal pour eux aussi. Par contre, j'ai trouvé qu'il manquait peut-être un petit peu d'action puisque celle-ci est plutôt concentrée vers le milieu du livre, et plus les choses avancent, plus je m'imaginais une grosse finale avec beaucoup d'action, mais au final, non. La fin est plutôt simple et calme par rapport au reste du livre.

En fait, c'est faux. Quand je dis que la fin est calme, c'est seulement au niveau de l'action, parce que la fin est extrêmement riche en révélations de toutes sortes. Il y en a quelques-unes à laquelle je m'attendais, et d'autres pas du tout, mais aucune ne m'a déçue. 

J'ai aimé retrouvé les personnages, et je me suis beaucoup plus attaché à ceux-ci dans ce tome, notamment au personnage de Wells, qui m'énervait quelque peu dans le premier tome. J'ai aussi appris à mieux apprécier le personnage de Clarke, qui me semblait plutôt vide dans le premier tome. Je me suis particulièrement attaché au personnage de Sasha, un personnage qui fait son apparition dans ce tome. Par contre, je soutiens mon avis du premier tome et je continue à croire que les émotions des personnages me semblent absente. Il est écrit que les personnages sont tristes, en deuil, mais on ne le ressent pas. Et c'est le gros point négatif de cette série jusqu'à maintenant. Je ne sais s'il s'agit d'un problème de traduction ou bien d'un style d'écriture auquel je n'adhère pas, mais je n'apprécie pas beaucoup.

En bref, il s'agit d'un meilleur tome que le premier, mais il manquait un peu d'action et grandement d'émotion.

Encore une chose. Je tiens simplement à dire que j'ai particulièrement apprécié les clins d'oeil au film Titanic qui se retrouvent à quelques reprises dans le livre. Certaines sont évidentes, d'autres beaucoup plus subtiles, mais je me suis beaucoup amusé à réaliser qu'il s'agissait de références à ce film culte.


Personnages préférés : Sasha

Extrait en page 261.
Couverture différente de l'édition présentée.
Tome 1 : Les 100

L'Épreuve, Tome 3 : Le remède mortel




The maze runner, book three: The Death Cure
James Dashner

Éditions Pocket Jeunesse
381 Pages



-D'accord, c'est bon, dit l'homme. Suivez-moi. Et n'oubliez pas, si vous perdez une partie de votre corps à la suite d'une rencontre malheureuse avec un fondu, je vous conseille fortement de faire une croix dessus et de vous tirer le plus vite possible. Sauf s'il s'agit d'une jambe, évidemment.






RÉSUMÉ

Le temps des mensonges est terminé. 
Le WICKED a tout volé à Thomas : sa vie, sa mémoire et maintenant ses seuls amis. Mais l'épreuve touche à sa fin. Ne reste qu'un dernier test... Terrifiant. Cependant, Thomas a retrouvé assez de souvenir pour ne plus faire confiance à l'organisation. Il a triomphé du Labyrinthe. Il a survécu à la Terre Brûlée. Il fera tout pour sauver ses amis, même si la vérité risque de provoquer la fin de tout.

MON AVIS

Cela faisait une éternité que je voulais lire ce livre, mais il n'était jamais disponible à la bibliothèque de ma ville, et comme je n'ai pas acheté les deux premiers tomes, je trouvais ridicule de seulement acheter ce troisième tome pour le lire plus rapidement. J'ai donc attendu, et j'ai finalement pu mettre la main dessus il y a quelques semaines, à ma grande joie.

J'ai aimé replonger dans l'histoire avec ce troisième tome, mais en toute honnêteté, je l'ai moins apprécié que les deux premiers tomes, qui étaient des coup de coeur. Je n'irais pas jusqu'à dire que j'ai été déçu par ce dernier tome, puisque je l'ai beaucoup aimé, mais plutôt qu'il n'arrivait pas à la hauteur des deux précédents, et en grande partie à cause de sa finale. L'histoire m'a tenue en haleine tout au long de ma lecture et l'action était au rendez-vous, mais en arrivant à la fin, je l'ai trouvé un peu moyenne. Il s'agissait d'une bonne fin, je ne dirais pas le contraire, mais suite à toutes les épreuves vécues par les personnages, je m'attendais à beaucoup plus grandiose, de plus apocalyptique, je dirais. Mais bon, ça c'est mon avis personnel. 

En ce qui concerne les personnages, je les ai autant appréciés. Ce tome continue à les développer, ce qui fait en sorte que je me suis encore plus attaché à ceux-ci, notamment à Newt, un personnage que j'ai réellement appris à aimer dans ce tome. J'ai aussi beaucoup apprécié un personnage qui refait apparition dans ce tome, alors que ce n'était pas réellement un personnage qui m'avait marqué dans les autres tomes. J'ai tout autant apprécié Thomas et Minho, qui sont deux personnages que j'apprécie beaucoup depuis le tout premier tome. Par contre, le personnage de Teresa m'a vraiment dérangé, tout comme dans les autres tomes. Je n'aimais pas sa personnalité, sa façon d'agir, mais là encore, c'est une question de goût personnel. 

Au final, je pense que la raison pour laquelle j'ai moins apprécié ce tome c'est parce qu'il n'est pas vraiment dans la lignée des deux autres. Il ne s'agit plus d'épreuves, comme d'était le cas dans Le Labyrinthe et La Terre Brûlée, mais plutôt de la grosse épreuve finale. J'ai donc un peu moins embarqué dans l'histoire que lors de mes autres lectures, même si j'ai bien apprécié. C'est vraiment la fin qui m'a un peu déplu. Comme je l'ai dit plus haut, elle m'a semblé un peu fade, un peu trop belle, disons, et pas assez apocalyptique. Ce livre reste tout de même une très bonne lecture que j'ai beaucoup apprécié, il ne s'agit tout simplement pas d'un coup de coeur.


Personnages préférés : Newt & Thomas

Extrait en page 207.
Couverture différente de l'édition présentée.

Tome 0 : L'ordre de tuer
Tome 1 : Le labyrinthe
Tome 2 : La Terre Brûlée

Les pages de notre amour


The notebook
Nicholas Sparks

Éditions Robert Laffont
211 Pages

Les poètes décrivent souvent l'amour comme une émotion incontrôlable, qui l'emporte sur la logique et le sens commun. Eh bien, pour moi, c'était ainsi. Je ne comptais pas tomber amoureux de toi et je ne pense pas que tu avais prévu de tomber amoureuse de moi. Mais dès l'instant où nous nous sommes rencontrés, c'était clair : ni l'un ni l'autre ne pouvaient maîtriser ce qui nous arrivait. Nous sommes tombés amoureux, malgré tout ce qui nous séparait. À partir de ce moment-là, il s'est créé quelque chose de rare et de magnifique. Je n'ai connu un tel amour qu'une seule fois. C'est pourquoi chaque minute que nous avons passée ensemble est restée gravée dans ma mémoire. Je n'en oublierai jamais un instant.

RÉSUMÉ

«Je suis un homme ordinaire, et j'ai mené une vie ordinaire. Aucun moment ne sera élevé à ma mémoire, et mon nom sera vite oublié. Mais j'ai aimé de tout mon coeur, de toute mon âme.»

Telles sont les paroles de Noah. Allie et lui se sont connus alors qu'ils n'avaient encore que quatorze ans et depuis l'amour n'a jamais cessé de les unir. Cinquant ans ont passé. À présent, Noah veille sur Allie atteinte de la maladie d'Alzheimer. Lorsqu'elle ressent les premiers symptômes, elle lui fait une demande particulière : évoquer et revivre leur propre histoire...

MON AVIS

Je dois être l'une des seules femmes de cette planète qui n'a pas aimé le film Les pages de notre amour puisque lorsque j'en parle, les gens me regardent bizarrement, j'ai donc décidé de lire le livre, de façon à savoir s'il s'agit de l'histoire que je n'aime pas ou bien du film en tant que tel. En lisant ce livre, j'ai réalisé que c'est l'histoire que je n'aime pas, malheureusement. 

J'avais déjà lu La dernière chanson de Nicholas Sparks, que je me souviens avoir beaucoup aimé, alors je m'attendais à apprécier ce livre puisqu'il s'agit du même auteur, mais même si la qualité d'écriture reste la même, j'ai été plutôt déçue par ce livre.

Je vais commencer avec le plus gros problème associé au livre; l'histoire d'amour ne m'a pas du tout touché. C'est un très gros problème puisque l'histoire complète tourne autour d'une histoire d'amour. Je n'ai donc pas vraiment embarqué dans l'histoire, et j'avais même plutôt hâte de tourner la dernière page. Je ne serais pas prête à dire avec conviction que le manque de sentiments que j'ai ressenti vient de l'écriture, je ne crois pas que le problème était réellement là, mais plutôt des personnages. Je ne me suis pas du tout attaché à eux. Enfin, c'est faux, je me suis attaché à Noah. Mais pas du tout à Allie. En fait, Allie en est même venu à m'énerver. J'avais l'impression qu'Allie ne méritait pas Noah et cela a vraiment gâché ma lecture. Même la fin ne m'a pas touché, c'est pour dire...

Enfin, ma chronique sera très courte pour ce livre. À la base, je ne pensais même pas en faire une tellement j'ai peu de choses à dire sur celui-ci. Je ne peux pas exprimer clairement la vraie raison pour laquelle je n'ai pas apprécié ce livre, mis à part les raisons que je vous ai donné plus tôt, tout simplement puisque je ne le sais pas vraiment moi-même. Il s'agit simplement de ce genre de livre qu'on est heureux d'avoir lu puisqu'il s'agit d'un classique, mais dont nous ne retiendrons pas grand chose et qui, si nous ne l'avions pas lu, n'aurais rien changé.

Extrait en page 108.

Will Grayson, Will Grayson

Will Grayson, Will Grayson
John Green & David Levithan

Éditions Penguin Group
310 Pages

we're coming dangerously close to the conversation i'd have with maura, when she'd say she knew exactly what i was going through, and i'd have to explain that, no, she didn't, because her sadness never went as deep as mine. i had no doubt that tiny thought he got depressed, but that was probably because he had nothing to compare it to. still, what could i say? that i didn't just feel depressed - instead, it was like the depression was the core of me, of every part of me, from my mind to my bones? that if he got blue, i got black? that i hated those pills so much, because i knew how much i relied on them to live?
no, i couldn't say any of this. because, when it all comes down to it, nobody wants to hear it. no matter how much they like you or love you, they don't want to hear it.

RÉSUMÉ

Will Grayson se méfie des sentiments. Les histoires de coeur portent la poisse, tout le temps. Alors quand son meilleur ami, l'exubérant, très corpulent et très, très homo Tiny Cooper, fait tout pour le fourrer dans les bras de Jane, il se dit que cette fille est jolie, marrante et sympa mais... pas du tout son type.
De l'autre côté de Chicago, un certain Will Grayson (rien à voir avec le premier!), se sent plus mort que vivant : il vient d'apprendre que celui qui le faisait fantasmer sur sa messagerie n'a jamais existé...

Will Grayson, meet Will Grayson
One cold night, in a most unlikely corner of Chicago, two strangers cross paths. Two teens with the same name, running in two very different circles, suddenly find their lives going in new and unexpected directions, culminating in heroic turns-of-heart and the most epic musical ever to grave the high school stage.

MON AVIS

Si vous me suivez depuis un moment déjà, vous savez que John Green fait partie de mes auteurs préférés. En conséquence, je ne pouvais tout simplement pas passer à côté de ce livre. De plus, le fait que le livre ait été écrit en collaboration avec un autre auteur m'intriguait beaucoup.

Le livre raconte la vie de deux jeunes adolescents, tous deux nommés Will Grayson, et l'histoire alterne entre les deux personnages, ce que j'ai beaucoup aimé. De cette façon, nous pouvons réellement lire la façon de penser de chacun des personnages et les découvrir à travers leurs propres yeux et leurs propres sentiments, et non pas à travers les yeux d'un personnage extérieur. De plus, comme les deux personnages sont plutôt différents, je ne crois pas que le livre aurait pu être écrit d'une façon différente.

J'ai beaucoup aimé le fait que les deux parties soient écrites de façons différentes, ce qui rendait la lecture beaucoup plus claire et simple, mais j'ai aussi beaucoup apprécié le fait que les auteurs développent leurs personnages même dans leur façon d'écrire. Ce n'est probablement pas très clair pour ceux qui n'ont pas lu le livre, mais pour vous expliquer rapidement, les parties du deuxième Will sont écrites entièrement en lettres minuscules. Je n'ai pas trop compris pourquoi à la base, mais j'aimais déjà l'idée des deux parties clairement indiquées par une écriture différente. Par contre, au fil de ma lecture j'ai commencé à comprendre pourquoi sa partie est écrite en lettres minuscules et j'ai trouvé l'idée extrêmement bien pensée, et cela rajoute une immense profondeur au personnage, une profondeur qui n'aurait pas pu exister sans l'usage des lettres minuscules. 

Parlant des personnages, je les ai trouvés extrêmement intéressants et très attachants, autant les personnages principaux que les personnages secondaires. Je me suis rapidement attaché à ceux-ci, surtout aux deux Will, qui étaient extrêmement bien développés, je trouve. J'ai eu une légère préférence pour le deuxième Will, celui dont les parties sont écrites en lettres minuscules. Je me suis beaucoup identifié à celui-ci et je m'y suis beaucoup attaché, simplement puisque je comprenais ce qu'il vivait et que sa situation me rendait triste, je me sentais donc en quelque sorte connecté avec ce personnage.

L'histoire semble plutôt exagérée lorsqu'on y pense, notamment puisque deux garçons portant le même nom se rencontre complètement au hasard, mais quand on y réfléchi bien, il s'agit simplement d'une histoire banale qui comporte une étrange coïncidence, et c'est ce que j'ai particulièrement apprécié de ce livre. J'ai adoré l'histoire, elle était entraînante et je n'arrivais tout simplement pas à poser le livre, si bien que je l'ai fini en très peu de temps.

Au début, j'avais peur que la collaboration des deux auteurs me dérange, mais finalement c'est quelque chose que j'ai bien aimé puisque je n'ai pas vraiment remarqué que le livre avait été écrit par deux auteurs différents.

Je ne sais pas trop quoi dire de plus de ce livre, sinon que j'ai adoré, il s'agit d'un gros coup de coeur.


Personnages préférés : Will (Le deuxième)

Will Grayson, Will Grayson
Extrait en page 210 & 211.
Couverture différente de l'édition présentée.

samedi 2 mai 2015

Les 100, Tome 1

The 100, book one
Kass Morgan

Éditions Robert Laffont
363 Pages

-Eh! s'écrie Clarke en sautant en arrière. On n'a pas test cette eau, en plus, elle pourrait être toxique.
-Depuis quand notre docteur qui déchire grave s'est-elle transformée en flippette?
Bellamy se laisse tomber dans l'herbe et fait signe à Clarke de venir le rejoindre.
-Moi, une flippette? s'offusque-t-elle en s'asseyant à côté de lui. Tu tenais à peine le couteau hier soir tellement tu avais la main qui tremblait.
-Je te ferais dire que c'est moi qui ai tué le cerf. Je pense que j'ai largement fait ma part du boulot ; en plus, ajoute-t-il en s'allongeant, c'est toi qui a été formée pour ouvrir les gens au couteau.
-Euh, pas vraiment, non.
Les mains derrière la tête, Bellamy ferme les yeux et laisse le soleil le pénétrer par tous les pores en poussant un soupir de plaisir. C'est presque aussi agréable que d'être au lit avec une fille. Peut-être même encore mieux, parce que le soleil au moins n'ira jamais te demander à quoi tu penses.
-Désolé pour l'insulte, dit-il en sentant une douce torpeur s'emparer de lui. Je sais que tu es médecin, pas une charcutière.
-Non, je voulais juste dire que j'ai été mise à l'Isolement avant d'avoir pu terminer ma formation.

RÉSUMÉ

Depuis des siècles, plus personne n'a posé le pied sur Terre. Le compte à rebours à commencé...
2:48... 2:47... 2:46...
Ils sont 100, tous mineurs, tous accusés de crimes passibles de la peine de mort.
1:32... 1:31... 1:30...
Après des centaines d'années d'exil dans l'espace, le Conseil leur accorde une seconde chance qu'ils n'ont pas le droit de refuser : retourner sur Terre.
0:45... 0:44... 0:43...
Seulement, là-bas, l'atmosphère est toujours potentiellement radioactive et à peine débarqués les 100 risquent de mourir.
0:03... 0:02... 0:01...
Amours, haines, secrets enfouis et trahison. Comment se racheter une conduite quand on n'a plus que quelques heures à vivre?

MON AVIS

L'envie de lire cette série m'est venue après avoir commencé à regarder la série télévisée, que j'adore. Je vous mets par contre en garde, les deux séries sont extrêmement différentes, si bien qu'elles donnent parfois l'impression d'être deux séries distinctes, un peu comme la série Journal d'un vampire.

Le premier tome est très intéressant, mais très pauvre en action. Celui-ci sert très clairement à mettre en place les événements, les personnages, et le contexte historique de l'histoire, puisque même si celle-ci se situe dans une réalité que nous connaissons, elle se passe à des années d'ici, dans une réalité qui nous est aussi différente qu'elle nous est connue. Malgré le manque d'action, j'ai bien apprécié, et je n'avais pas l'impression que le livre était lent puisqu'il y a tout de même un peu d'action, mais à échelle plus petite. Par exemple, il y a des bagarres par-ci, par-là, des prises de têtes, des crises de folie de certains personnages, etc. Je ne me suis donc pas du tout ennuyé en lisant le livre. L'aspect de nouveauté y a aussi joué pour beaucoup puisque j'étais en quelque sorte occupée à comprendre l'univers et les motivations des personnages puisque je ne pouvais pas réellement me mettre en contexte dès le début.

J'ai été un peu ébranlée, par contre, puisque comme je le disais au tout début, la série de livres est très différente de la série télévisée. J'ai donc été surprise par certaines parties de l'histoire qui n'étaient pas les mêmes, par exemple le temps que les personnages ont passé dans l'espace ainsi (et surtout) que l'absence et la présence de certains personnages. Mais je me suis rapidement reprise et cela n'au aucunement été un problème dans ma lecture. J'ai aussi été ébranlée par l'âge de certains personnages. En fait, par l'âge de pas mal tous les personnages. Ceux-ci, dans le livre, sont beaucoup plus jeunes que dans la série télévisée, par conséquent ils ne correspondaient plus à l'image que je m'en faisais. Cela m'a pris plus de temps à assimiler, mais tout comme pour l'absence de certains personnages, je me suis rapidement habitué. 

Du côté des personnages, je dois dire que j'ai été légèrement déçue. Premièrement, puisque certains personnages que j'appréciais bien dans la série télévisée n'existe pas, même si je ne base pas mon opinion sur ceci, mais surtout parce que je trouve que les émotions auraient pu être mieux développées, surtout en ce qui concerne les sentiments amoureux que ressentent certains personnages. Malheureusement, je n'ai pas vraiment adhéré aux histoires d'amour, ce qui, selon moi, est très dommage et retire beaucoup à l'histoire, surtout que l'histoire de l'un des personnages tourne presque uniquement autour de sa relation amoureuse.

Il y a plusieurs petites histoires dans le livre puisque l'on peut voir les points de vue de plusieurs personnages. Il y a notamment les points de vues de Clarke et de Glass, deux jeunes femmes dont les histoires sont très différentes puisque l'une d'entre elles est sur Terre, tandis que l'autre est toujours dans la station spatiale. J'ai trouvé cette façon de faire intéressante puisque l'on peut voir ce qui se passe des deux côtés, simultanément, le tout en découvrant peu à peu des personnages différents. 

L'histoire m'a tenue en haleine, malgré le peu d'action, puisque les découvertes que les personnages faisaient, je les faisais en même temps qu'eux. Je n'avais jamais une longueur d'avance sur eux, alors lorsqu'ils s'inquiétaient à propos de quelque chose, je faisais le même. Il y a plusieurs retournements de situations qui m'ont beaucoup étonné, ce que j'ai beaucoup aimé.

Et puis, finalement, quelque chose qui n'a pas réellement rapport avec l'histoire, mais plus avec la mise en page, et il s'agit des flash-back. Le livre est rempli de flash-back des personnages qui nous permette de comprendre l'histoire et les motivations seulement en temps voulu, ce que j'ai aimé, mais j'ai particulièrement aimé que, dans l'édition que j'avais dans les mains, ceux-ci soient de police et de taille différentes, ce qui les différenciait facilement et rapidement du reste du texte.

En bref, j'ai beaucoup aimé ce livre et je lirai sans aucun doute les tomes suivants, que j'ai d'ailleurs très hâte de lire.


Personnages préférés : Bellamy

Extrait en page 176 & 177.
Tome 2 : 21e Jour

Traqué, Tome 1 : Cessez d'être la proie, devenez le chasseur





The Hunt, book one
Andrew Fukuda

Éditions Michel Lafon
363 Pages


Nous étions plus nombreux, autrefois. J'en suis certain. Pas assez pour remplir un stade de foot ni même un cinéma, mais sans doute plus qu'aujourd'hui. À dire vrai, je ne pense pas qu'il subsiste un seul d'entre nous. À part moi. Voilà ce qui arrive quand on est un mets délicat. Une drogue dure. L'espère s'éteint.





RÉSUMÉ

Gene est l'un des derniers humains sur terre. Son seul moyen de survie : se fondre parmi ceux qui n'hésiteraient pas à le tuer s'ils découvraient sa véritable nature.
Chaque décennie, le gouvernement organise un jeu où une poignée de privilégiés peuvent pister et dévorer les rares humains retenus en captivité. Sélectionné pour traquer les siens, Gene ne peut se permettre le moindre faux pas. D'autant qu'une mystérieuse fille éveille en lui des sentiments qui pourraient le trahir.
Quel est le prix de votre humanité?


MON AVIS

Si ce n'était pas de mon amie, je n'aurais probablement jamais lu ce livre puisque je ne le connaissais absolument pas, ni même l'auteur. Elle me l'a mis dans les mains en me disant que je devais le lire, ce que j'ai fait.

Au début, je ne savais absolument pas à quoi m'attendre puisque le résumé de l'édition que j'ai lu est très mystérieux. En effet, il parle du fait qu'il y a très peu d'humains qui peuplent encore la Terre puisqu'elle est maintenant peuplée d'une créature quelconque. J'ai donc été très surprise lorsque j'ai réalisé que la créature dont il était question est en fait une sorte de vampire. Un buveur de sang assez différent de ceux auxquels nous sommes habitués, mais se rapprochant plus des vampires originaux que de ceux que l'ont peut retrouver dans Twilight. Je dois dire que cela m'a déstabilise au début, puisque les vampires sont assez différents, surtout dans leurs comportements. Ils agissent d'une façon plutôt étrange que je n'avais jamais vu dans aucun autre livre ou film. C'est peut-être aussi simplement ma culture en matière de vampires qui manque de contenu, mais tout cela pour dire que j'ai été surprise et un peu ébranlée par cela. 

Malgré la surprise que j'ai eue en commençant ce livre et ma petite difficulté d'adaptation, j'ai trouvé que l'histoire était très entraînante. Il s'agit de quelque chose d'assez différent, un monde où les vampires ne se cachent pas puisqu'ils dominent carrément le monde. En fait, ce sont les humains qui doivent se cacher, et nous suivons l'histoire du jeune Gene, ce qui est réellement stressant puisque, à tout moment, on se dit qu'il va se faire attraper, qu'ils vont découvrir qui il est réellement. C'est donc un livre qui a réussi à me tenir en haleine tout au long de ma lecture, ce que j'ai beaucoup apprécié, puisque cela a fait en sorte que j'étais totalement embarquée dans ma lecture.

Le livre tourne principalement autour d'une histoire de survie, mais aussi autour d'une histoire d'amour. J'ai plutôt bien apprécié cette histoire d'amour, contrairement à ce que je pensais, puisque je suis plutôt du genre à ne pas apprécier les relations amoureuses lorsque celles-ci deviennent le point central d'une histoire qui n'était pas sentimentale à la base, mais ce que j'ai particulièrement aimé de celle-ci c'est justement qu'elle reste un peu en retrait. Elle est présente, mais elle n'occupe pas tout l'espace disponible. Et puis je dois avouer que j'ai eu un petit coup de coeur pour le nom d'Ashley June. Ceux qui ont lu le livre comprendrons pourquoi.

Pour finir, j'ai beaucoup apprécié la fin, celle-ci m'était totalement inattendue. J'ai beaucoup aimé les dernières pages, très intéressante et pleine d'action, mais j'ai particulièrement aimé la toute dernière page, celle qui contient la révélation dont je n'avais même pas une toute petite idée.

En conclusion, ce livre a été une très bonne découverte et j'ai beaucoup apprécié. Je pense donc lire les prochains tomes.


Personnages préférés : Ben & Sissy


Extrait en page 9.

vendredi 1 mai 2015

Panic

Panic
Lauren Oliver

Éditions Harper Collins
408 Pages

No one knows who invented Panic, or when it first began. There are different theories. Some blame the shuttering of the paper factory, which overnight placed 40 percent of the adult population of Carp, New York, on unemployment. Mike Dickinson, who infamously got arrested for dealing on the very same night he was named prom king, and now changes brake pads at the Jiffy Lube on Route 22, likes to take credit; why he still goes to Opening Jump, seven years after graduating.
None of these stories is correct, however. Panic began as so many things do in Carp, a poor town of twelve thousand people in the middle of nowhere: because it was summer, and there was nothing else to do.


RÉSUMÉ


«Les règles de Panic sont simples. Tout le monde peut participer. Mais il n'y aura qu'un seul vainqueur.» Carp, une petite ville minable de l'État de New York. Chaque été, tous ceux qui viennent de terminer le lycée peuvent participer à «Panic», une succession d'épreuves plus dangereuses les unes que les autres. L'enjeu est de taille : une cagnotte de plus de cinquante mille dollars. Personne ne sait qui a inventé ce jeu, ni qui en fixe les règles. Cet été, Heather entre dans la compétition par dépit amoureux. Elle pourrait, si elle gagne, quitter le mobile-home sordide où elle vie avec une mère paumée et droguée, et emmener avec elle sa soeur, Lily. Dodge, lui, a une autre raison de participer au Jeu de la Peur : venger sa soeur, qui a fini dans un fauteuil roulant après une épreuve d'une précédente session de Panic. Manipulations, trahisons, révélations : cet été sera celui de tous les dangers.

Panic began as so many things do in Carp, a poor town of town of twelve thousand people in the middle of nowhere : because it was summer, and there was nothing else to do. 
Heather never thought she would compete in panic, a legendary game played by graduating seniors, where the stakes are high and the payoff is even higher. She'd never thought of herself as fearless, the kind of person who would fight to stand out. But when she finds something, and someone to fight for, she will discover that she is braver than she ever thought. 
Dodge has never been afraid of panic. His secret will fuel him, and get him all the way through tha game; he's sure of it. But what he doesn't know is that he's not the only one with a secret. Everyone has something to play for.
For Heather and Dodge, the game will bring new alliances, unexpected revelations, and the possibility of first love for each of them - and the knowledge that sometimes the very things we fear are those we need the most.

MON AVIS

J'ai lu les deux premiers tomes de la série Delirium, mais je n'avais absolument aucune idée que ce livre existait, alors j'ai été plutôt surprise lorsque je l'ai vu à la bibliothèque. Je l'ai premièrement choisi à cause de l'auteur, puisque j'ai déjà lu de ses livres, mais lorsque j'ai lu le résumé, je me devais de prendre le livre et de le lire. Celui-ci m'a beaucoup fait penser à Hunger Games de Suzanne Collins, qui est une série que j'ai adorée, alors j'étais surexcitée à l'idée de lire celui-ci.

Ce que j'ai remarqué en premier lors de ma lecture, c'est le fait que l'histoire alterne entre deux personnages, l'un masculin et l'autre féminin, ce que j'ai beaucoup aimé. Cela apportait un aspect de nouveauté à chaque changement de personnage et donnait une impression d'ensemble à l'histoire puisqu'on pouvait ainsi mieux comprendre. J'ai beaucoup aimé les personnages. Ils m'ont tous semblé très développés, tout autant les personnages principaux que ceux secondaires, et je me suis beaucoup attaché à chacun d'entre eux. Je dois avouer que la meilleure amie d'Heather, Nat, m'a un peu dérangé, mais ce n'était rien qui pouvait enlever du plaisir à ma lecture.

L'histoire, quant à elle, m'a totalement entraînée. En bref, il s'agit de mon premier coup de coeur de l'année. Même s'il s'agit d'un concept qui a déjà été utilisé plusieurs fois, comme dans Hunger Games, par exemple, ce livre e réussi à se démarquer du lot pour moi. Ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est le fait qu'il ne s'agisse pas d'un monde dystopique à proprement parlé, qu'il n'y ai aucune fantaisie ou science-fiction. Il s'agit tout simplement d'une bande de jeunes adultes qui s'ennuie et qui se lance dans des épreuves, toutes plus dangereuses les unes que les autres, dans le cadre d'un jeu. Les personnages sont donc des jeunes normaux et ce qui leur arrive pourrait nous arriver s'il prenait l'idée à quelqu'un d'inventer un jeu de la sorte. Je suis donc beaucoup plus entré dans l'histoire, et beaucoup plus rapidement, puisque je n'ai pas eu besoin de m'accoutumer à un monde différent du mien.

L'histoire m'a tenu en haleine tout au long de ma lecture. Après chaque épreuve, je me demandais quelle serait la prochaine, qui serait éliminé, et le plus important, si mes personnages préférés allaient s'en sortir vivant. J'ai été surprise à plusieurs reprises, notamment par les épreuves elles-mêmes, mais aussi par les retournements de situations et les secrets qui sont dévoilés. Vraiment, j'ai tout adoré de cette histoire.

Je pense donc lire les autres livres de Lauren Oliver puisque même si je n'ai pas trop apprécié Delirium, ce qui, je pense, est dû au fait que je l'ai lu en français et non en anglais, j'ai adoré mes deux autres lectures de cette auteure.


Personnages préférés : Heather & Dodge

Panic

Extrait en page 6.
Couverture différente de l'édition présentée.

Flashes

Flashes
Mélissa Macy

Éditions Mon Petit Éditeur
332 Pages

Manon, c'est une battante. Rien ne peut la submerger. J'admire depuis toujours sa force de caractère. Certains pensent qu'elle n'a pas de coeur et que rien ne la touche. Mais je sais moi, que ce n'est pas vrai. Manon aime la vie jusqu'à son paroxysme alors elle compartimente ses émotions de sorte que le personnel, l'intime, soit complètement masqué à tout un chacun. Pour que jamais rien ne puisse freiner son ascension. Elle sait également hiérarchiser les événements et se fixer des objectifs pour avancer à travers les obstacles de l'existence. Alors oui, parfois, on peut la trouver froide ou insensible mais ce n'est qu'une réaction de défense pour sauver son amour pour la vie.

RÉSUMÉ

À six-sept ans, Justine n'est pas une lycéenne comme les autres. Elle voit des choses, des choses étranges que personne d'autre ne perçoit. Lorsqu'une femme est retrouvée morte dans son appartement, la jeune fille comprend qu'elle se retrouve impliquée malgré elle dans cette histoire. Aidée de sa meilleure amie, Manon, et de son frère, Julian, Justine se lance alors dans une course contre la montre. Et si elle pouvait sauver la prochaine victime? Pas facile. D'autant que les visions de l'adolescente ne sont pas claires et que son esprit va être perturbé par l'arrivée du beau Nico. Pourtant, il faut faire vite car le tueur est là, tapi dans l'ombre. Il guette.

MON AVIS

Je tiens particulièrement à remercier Yannick de Prose-Café de m'avoir gentiment offert ce livre. J'étais bien intriguée par ce livre puisque le résumé  me semblait très prometteur, mais même si j'y ai trouvé du positif et que j'ai apprécié ma lecture, je dois avouer que j'ai été plutôt déçue par celle-ci.

Premièrement, ce livre ne comprend pas de chapitres. Les sections sont délimitées par des indications de dates et d'heures, ce que j'ai bien aimé. Ces indications m'ont bien aidé pendant ma lecture puisqu'une fois passé le premier tiers du livre, je dirais, les choses s'enchaînent assez rapidement. Cela m'a donc permis de garder le rythme et de savoir où j'en était au niveau du temps lors de ma lecture. Je pense que sans ces indications j'aurais fini par m'y perdre.

Concernant l'histoire et son développement, c'est là que se trouve la plus grande partie de ma critique. L'idée du livre est très intéressante, mais il s'agit d'une idée qui a mainte fois été vue et revue, et malheureusement, celle-ci ne se démarque pas des autre. J'ai trouvé qu'elle aurait pu être plus développée, notamment en ce qui concerne les visions du personnage principal, qui m'ont semblé extrêmement absentes pendant une bonne partie du livre, et très peu expliqués. Elles semblent sortir de nulle part et mis à part le fait qu'il soit dit à quel moment elles ont commencées, elles ne semblent pas vraiment avoir de source. J'aurais peut-être aimé une explication un peu plus détaillée de leur origine et de leur cause.

Ensuite, je crois que les personnages auraient pu être un peu mieux développées. Ils étaient tous très stéréotypés et me semblaient plutôt vide de contenu, surtout le personnage principal. Celle-ci semblait toujours se mettre dans les pires situations par elle-même et ses sentiments ne me faisaient ni chaud ni froid. Les relations qu'entretiennent les personnages sont aussi très stéréotypés, à mon avis, et je crois qu'elles auraient pu être un peu plus poussées.

Il s'agit de la même chose en ce qui concerne le tueur et ses motifs, j'avais déjà vu semblable à plusieurs reprises et ce tueur-ci ne se démarquait pas réellement des autres. Et tout comme les visions, j'aurais aimé que ses motifs soient expliqués et développés. J'ai trouvé que ceux-ci étaient exploités seulement en surface, et non pas en profondeur comme je l'aurais aimé. Ce personnage était aussi plutôt vide, donc. De plus, j'ai été plutôt déçue par la tentative de diversion dans laquelle je n'ai pas du tout embarquée. Dès le début, l'identité du tueur était très claire dans ma tête, ce que j'ai trouvé dommage.

Et puis, on arrive à la fin, ou au semblant de fin puisqu'elle m'a semblé totalement absente. Celle-ci totalise moins d'une page et m'a donné un sentiment de fin bâclée.

De façon plus générale, il y a un point du livre qui m'a beaucoup dérangé tout au long de ma lecture, et c'est les références. J'ai eu l'impression que l'auteure essayait d'en placer le plus possible dans le livre, que ce soit des titres de chansons ou des titres de livres, en passant par des marques, et cela m'a énormément dérangé. Quelques marques ne m'auraient aucunement dérangé, mais c'est l'omniprésence de celles-ci qui m'a presque énervé au cours de ma lecture.

Donc en bref, le gros point négatif de ce livre est que celui-ci ne semble pas assez travaillé. L'histoire et l'idée de base est très intéressante, mais elle aurait pu être beaucoup plus développée, à mon avis. Je crois qu'il s'agit d'un très bon livre pour les jeunes adolescents, environ jusqu'à 15 ans, ou pour les lecteurs moins expérimentés puisqu'il est très facile à lire et que l'histoire est plutôt simple. Je tiens aussi à préciser que même si ma chronique semble plutôt négative, et je dois avouer qu'elle l'est, ma lecture était agréable et j'ai tout de même bien aimé le livre. De plus, il s'agit du premier livre de l'auteure. En conséquent, je considère qu'elle a fait un bon travail pour une première oeuvre, et je lui souhaite la meilleure des chances dans la poursuite de sa carrière. Je lirai probablement ses prochaines oeuvres pour pouvoir témoigner de son avancement.


Extrait en page 135.

Divergent, Hors Série : Quatre


Four
Veronica Roth

Éditions Katherine Tegen Books
285 Pages


Another large, empty room stretches out beyond the window. There are cameras in each corner - are there cameras all over the Dauntless compound? "This is the fear landscape room," Amar announces without looking up. "A fear landscape is a simulation in which you confront your worst fears." Arranged on the table next to the machine is a line of syringes. They look sinister to me in the flickering light, like they might as well be instrument of torture, knives and blades and hot pokers.



RÉSUMÉ

L'histoire de Quatre avant sa rencontre avec Tris. Lors de sa cérémonie du choix, un jeune altruiste se dresse contre sa famille et sa faction : il rejoint les audacieux. Il choisit un nouveau destin, et devient Quatre. Mais ce qu'il découvre alors met en péril son avenir, et celui de la société tout entière. Va-t-il devoir se dresser contre sa nouvelle faction?

Two years before Beatrice Prior made her choice, the sixteen-year-old son of Abnegation's faction leader did the same. Tobia's transfer to Dauntless is a chance to begin again. Here, he will not be called the name his parents have him. Here, he will not let fear turn into a cowering child. 
Newly christened "Four", he discovers during initiation that he will succeed in the Dauntless hierarchy. His decisions will affect future initiates as well as uncover secrets that could threaten his own future - and the future of the entire faction system.
Two years later, Four is poised to take action, but the course is still unclear. The first new initiate who jumps into the net might change all that. With her, the way to righting their world might become clear. With her, it might become possible to be Tobias once again.


MON AVIS

Comme plusieurs d'entre vous le savent déjà, j'ai adoré les livres de la série Divergent et Four (ou Quatre), est l'un des personnages que j'ai préféré. Lorsque j'ai vu qu'il y avait un recueil de nouvelles sur ce personnage, j'ai tout de suite eu envie de le lire pour m'en faire mon idée. Je dois dire que j'ai beaucoup aimé apprécié ma lecture.

J'avais peur au début qu'il s'agisse d'un livre à but commercial, un peu comme le livre La seconde vie de Bree Tanner de Stephenie Meyer, que j'avais bien apprécié, mais sans plus. En fait, il s'agit d'un livre très intéressant qui ajoute réellement à la série. Nous pouvons lire certaines scènes qui sont présentes dans la série Divergent, mais celle fois-ci du point de vue de Four, ce qui ajoute beaucoup d'informations aux scènes de bases. Nous pouvons aussi lire des scènes inédites de la vie de Four, notamment sur sa vie dans la faction Abnegation (Altruistes), ainsi que sur son arrivée dans les Dauntless (Audacieux), ce que j'ai trouvé extrêmement intéressant.

Ce retour en arrière nous permet, entre autres, de mieux comprendre les motivations de certains personnages ainsi que pourquoi la faction fonctionne de cette façon, ce que j'ai aimé puisque cela rend certaines choses beaucoup plus claires. De plus, comme Four est plus vieux que Tris d'environ deux ans, nous pouvons en apprendre plus sur des personnages qui sont secondaires dans la série, par exemple Tori et Éric, puisqu'ils sont plus vieux que Tris et qu'ils ne font pas partie de son entourage immédiat.

Le livre, bien qu'il traite parfois d'événements sur lesquels 'avais déjà lu dans la série, m'a tout de même tenu en haleine et m'a donné envie de poursuivre ma lecture, sans m'arrêter. De plus, puisqu'il s'agit d'un recueil de nouvelles, il est extrêmement rapide et facile à lire puisque je me poussais toujours à en lire un peu plus, voire à finir ma nouvelles en cours.

Ce livre m'a donc beaucoup plus et je ne trouve rien de négatif à dire, si ce n'est peut-être qu'il est plutôt court. Je trouve qu'il s'agit d'une bonne addition à la série, et je suis bien contente de l'avoir lu.


Personnages préférés : Four


Extrait en page 43.