mercredi 24 février 2016

Big Easy


Out of the Easy
Ruta Sepetys

Éditions Gallimard Jeunesse
446 Pages


Est-ce officiel? Tu n'es plus Motor City, tu es Massachusetts? Jesse
Oui, je voulais être Massachusetts. Je voulais continuer à croire que c'était possible, que mes ailes, si frêles, si déchirées fussent-elles, pouvaient toujours m'emporter, d'une manière ou d'une autre, loin d'une existence de mensonges et d'hommes dépravés. Je voulais employer mon esprit à des fins studieuses ; je n'avais que faire des ruses, des escroqueries et des arnaques. 
J'eus envie d'aller rendre visite à Jesse, mais je me sentais coupable. Peut-être pensais-je seulement à lui parce que Patrick ne voulait pas de moi?


RÉSUMÉ

Années 50 à La Nouvelle-Orléans. Josie Moraine, dix-sept ans, n'a pas tiré le gros lot. Fille d'une prostituée qui n'a rien d'une mère attentionnée, elle grandit dans une maison clause du Quartier français, celui de la mafia, des affaires louches et des gens sans avenir. Pourtant, Josie a un rêve : quitter cette ville, surnommée The Big Easy et pourtant si peu easy, pour entrer à Smith, prestigieuse université du Massachusetts. Impliquée dans une histoire de meurtre, dépouillée par sa mère et endettée, tout pousse la jeune fille à suivre, elle aussi, la voie de l'argent facile. Mais Jo vaut beaucoup mieux que cela... et ceux qui l'aiment le savent bien.

AVIS

J'ai découvert Ruta Sepetys grâce à son livre Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre que j'ai complètement adoré, c'est donc sans grand questionnement que je me suis mise à la lecture de ce livre dès que j'ai découvert son existence et que j'ai lu son résumé très prometteur.

J'ai un peu de difficultés à entrer dans l'histoire au début puisqu'il s'agit d'un livre se déroulant dans les années 50, à la Nouvelle-Orléans, et cela m'a donc un peu dépaysé. Mais au final, si ce n'est des vêtements et du manque de technologie, il n'y a pas grand-chose qui est très différent de notre temps actuel. J'ai donc pu entrer dans l'histoire correctement après peut-être quelques dizaines de pages, le temps de placer certaines choses qui étaient apportées de façons différentes.

Le livre est plutôt simple, même s'il traire de sujets ne l'étant pas particulièrement. Le sujet principal de ce livre est la prostitution, mais celui-ci sert surtout à placer l'histoire, le contexte et les personnages, plus qu'il ne sert de thème récurrent. Je dirais plutôt que la prostitution est utilisée comme trame de fond dans cette histoire. Le personnage principal, Josie, ne vit pas totalement dans ce milieu, mais le côtoie constamment. J'ai bien aimé que le sujet ne prenne pas trop de place, puisque cela aurait rapidement pu tourner à un tout autre genre d'histoire, mais celle-ci est restée dans le récit de la vie d'une jeune fille de 17 ans essayant de s'en sortir avec une vie meilleure que celle que sa mère a pu lui offrir jusqu'à maintenant. 

Les personnages sont très intéressants, particulièrement le personnage principal. Celle-ci est intéressante, et sans toutefois être une héroïne cachée, elle possède une motivation presque à tout épreuve. Je me suis bien attachée à celle-ci, et j'ai plutôt bien réussi à m'y identifier. Le personnage de Patrick, par contre, aurait pu être un peu mieux développé. Il était plutôt agréable, mais son «secret» était évident dès le début, et le fait que le personnage principal ne le comprenne pas tout de suite m'a plutôt énervé. J'aurais aussi aimé en apprendre plus sur celui-ci, savoir ses pensées et ses émotions, et un peu plus comprendre la vie qu'il menait. En ce qui concerne le personnage de Willie, je ne sais pas trop quoi en penser. Je l'ai beaucoup apprécié, mais en même temps elle me déplaisait un peu. Disons que je suis mitigée sur celle-ci.

L'histoire m'a plu, en général, mais je ne pense pas qu'il s'agit d'un livre dont je garderai un vif souvenir pendant plusieurs années. J'ai bien apprécié ma lecture et j'ai terminé le livre assez rapidement, mais rien de ce récit ne m'a particulièrement marqué, contrairement à l'autre oeuvre de l'auteure que j'ai eu la chance de lire. De plus, j'ai trouvé la fin un peut trop facile, un peu trop évidente. Les problèmes des personnages se sont réglés un peu facilement et rapidement, et je ne suis pas certaine qu'il s'agisse de quelques chose que j'apprécie particulièrement.

Au final, il s'agit d'une agréable lecture, mais comme mentionné plus haut, je ne pense pas qu'elle me marquera d'une façon quelconque, et j'attendais peut-être un peu plus de cette lecture, pour être parfaitement honnête.

Extrait en page 340.

mardi 16 février 2016

Les amours de Lara Jean, tome 2 : P.S. Je t'aime toujours




To All The Boys I've Loved Before, book 2: P.S. I Still Love You
Jenny Han

Éditions Simon & Schuster (BFYR)
337 Pages

This is what we decide on.
- Peter will not be more than five minute late.
- Lara Jean will not make Peter do crafts of any kind.
- Peter doesn't have to call Lara Jean before he goes to bet at night, but he can if he feels like it.
- Lara Jean will only go to parties if she feels like it.
- Peter will give Lara Jean ride whenever she wants.
- Lara Jean and Peter will always tell each other the truth.



RÉSUMÉ
Lara Jean didn't expect to really fall for Peter. They were just pretending. Until they weren't. And now Lara Jean has to learn what it's like to be in a real relationship and not just a make-believe one. But when another boy from her past returns to her life, Lara Jean's feelings for him suddenly return too. Can a girl be in love with two boys at once?

AVIS
J'ai lu le premier tome de cette série il y a environ un an, et j'avais classé ma lecture dans mes coups de coeur. C'est donc sans surprise que je me suis lancé dans la lecture de deuxième tome dès que j'ai pu l'emprunter à la bibliothèque.

Seulement après une dizaine de pages, j'ai commencé à me demander sur quoi l'auteure allait bien pouvoir écrire. Les problèmes semblaient être réglés, les personnages semblaient plus ou moins heureux, alors je me demandais vraiment où les quelques centaines de pages restantes allaient pouvoir me mener. Finalement, l'auteure a su ficeler son histoire de façon à me captiver et je n'ai pas pu poser le livre, si bien que je l'ai lu en moins de 48 heures. L'histoire a su me faire sourire à plusieurs reprises, et j'ai toujours autant apprécié le personnage principal qui a un sens de la répartie plutôt intéressant. Par contre, même si l'histoire était extrêmement intéressante et entraînante, j'ai moins apprécié ce deuxième tome comparativement au premier.

Le grand problème de ma lecture réside dans le personnage principal masculin, qui occupe une très grande place dans le livre. Je l'ai beaucoup moins apprécié dans ce tome. Alors que j'aurais facilement pu placer ce personnage dans mes personnages préférés après avoir lu le premier tome, à la lecture du deuxième, il m'a de plus en plus déplu, notamment à cause de son attitude enfantine. Disons seulement que, dans un livre où l'histoire d'amour représente absolument toute l'histoire, je me dois d'aimer les deux personnages, sans quoi je ne peux pas vraiment adhérer à cette histoire autant que je le souhaiterais.

Et puis il y a la fin qui me titille, si je peux le dire comme cela. Je ne suis pas certaine de l'apprécier. Oui, j'ai bien aimé celle-ci dans le sens où cela me semblait être la fin la plus plausible et la plus appropriée à cette duologie, mais je crois que j'aurais aimé quelque chose de différent. C'était un peu trop évident pour moi, et peut-être un peu trop facile comme fin.

Mais bref, bien que j'aie trouvé quelques petits négatifs à ce deuxième tome, il n'en reste pas moins une excellente lecture que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire.


Extrait en page 40.
Couverture différente de l'édition spécifiée.

lundi 15 février 2016

Tous mes amis sont des superhéros



All My Friends Are Superheroes
Andrew Kaufman

Éditions Coach House Books
151 pages


THE COUCH SURFER
Empowered with the ability to sustain life and limb without a job, steady companion or permanent place of residence, the Couch Surfer can be found roaming from couch to couch of friend's apartments across the city.
The Couch Surfer is not only able to withstand long periods of acute poverty but is also able to nutritionally sustain himself with only handfuls of breakfast cereals, slices of dry bread and condiments. Mysteriously always has cigarettes.



RÉSUMÉ

Ils sont 249 sur Toronto et proche banlieue. 249 superhéros, sans cape ni identité secrète. On y trouve Super-je-danse-trop-bien comme Super-je-tape-l'incruste, Super-gros-feignant comme Super-je-change-d'humeur-à-la-vitesse-du-son : des superpouvoirs qui les isolent du commun des mortels. Aussi quand Super-Perfectionniste a rencontré Tom, un garçon ordinaire, l'a-t-elle trouvé... différent. Quand à Tom, il l'a trouvé... parfaite. Mais pourquoi, depuis qu'ils se sont mariés, est-il devenu invisible à ses yeux? Sa mission : réussir à se faire voir par celle qu'il aime et qui prend l'avion pour refaire sa vie, loin de lui.

All Tom's friends really are superheroes. Tom even married a superhero, the Perfectionnist. But at their wedding, the Perfectionnist was hypnotized to believe that Tom is invisible. Nothing he does can make her see him. Six months later, she's sure Tom has abandonned her. So she's moving to Vancouver. She'll use her superpower to leave all the heartbreak in Toronto. With no idea Tom's beside her, she boards an airplane. Tom has until the wheels touch down in Vancouver to convince her he's there, or he loses her forever.


AVIS

Je me suis laissé tenter par cette lecture alors que je n'en avais jamais entendu parler, tout simplement parce que j'ai entendu de bons commentaires sur celle-ci en regardant des vidéos sur le net. Au final, j'en ressors avec un avis plutôt mitigé.

Il s'agit d'une histoire qui, comme l'indique son titre, raconte l'histoire d'un homme dont tous les amis sont des super héros. Il ne s'agit pas de super héros conventionnels, ce qui, tout en apportant une touche d'originalité, ne m'a pas totalement plu. En fait, il s'agit de gens dont le trait de caractère dominant, ou un aspect de leur personnalité, s'est développé en pouvoir. Ce sont donc des héros de la vie commune, en quelque sorte. Par exemple, le personnage principal féminin est une grande perfectionniste, et son pouvoir est donc de pouvoir tout rendre parfait. Il s'agit donc d'une histoire originale, mais qui ne m'a pas entraîné autant que je l'aurais aimé. 

L'histoire se concentre en effet sur deux personnages, dont l'un est un homme normal, et l'autre une super héro. J'aurais personnellement préféré que l'histoire parle de plusieurs super héros et de la façon donc ceux-ci évoluent dans l monde, ou je ne sais quoi, mais j'ai trouvé que l'idée des super hérs était seulement abordé en surface. Il y a bien les sortes de biographies sur chacun des super héros qui étaient intéressantes, mais autre que cela, ils étaient plutôt laissés de côté. 

L'histoire en elle-même est assez étrange, et je n'ai pas totalement réussi à m'y accrocher. Les personnages ne m'ont pas particulièrement plu, et comme il s'agit principalement d'une histoire d'amour entre deux personnages, mon détachement ne m'a pas aidé à m'y intéresser. De plus, l'histoire passe un peu du coq à l'âne, sautant de l'histoire des personnages aux histoires des super héros et ainsi de suite.

En bref, il s'agit d'une lecture qui m'a été agréable, mais qui ne m'a pas particulièrement impressionné.

Extrait en page 34 & 35.
Couverture différente de l'édition spécifiée.