vendredi 27 mai 2016

Je t'ai rêvé



Made You Up
Francesca Zappia

Traduction : Fabienne Vidallet
Éditions Robert Laffont
441 Pages


Einstein a dit : «La folie c'est de faire toujours la même chose et de s'attendre à un résultat différent.» Je continuais à prendre des photos en espérant que je repérais les hallucinations rien qu'en les regardant. Je me livrais à mes contrôles de périmètre en espérant finir par pouvoir me balader sans éprouver de bouffée de paranoïa. Chaque jour, j'espérais que quelqu'un me dirait que je sentais le citron.
D'après la définition d'Einstein, j'étais folle.



RÉSUMÉ

La folie est son quotidien. Rien ne la préparait à être «normale». 
- On joue au jeu des vingt questions?
- OK, mais c'est moi qui les pose cette fois.
- Ça marche.
- Si je devine en moins de cinq questions, je serai vraiment déçue.
- Il esquisse un sourire et répond : - Ne m'insulte pas.
- Est-ce que tu es vivant?
- Oui.
- Tu habites ici?
- Oui.
- Je te connais?
- Oui.
- Est-ce que je t'ai rêvé?



AVIS

J'ai vu ce livre sur la blogosphère à quelques reprises, mais celui-ci ne m'a jamais particulièrement attiré avant que je le vois sur les étagères de la médiathèque. La couverture colorée m'a certes attirée, mais c'est surtout l'allusion à John Green qui m'a persuadé de prendre le livre. Green étant l'un de mes auteurs préférés, je ne pouvais tout simplement pas passer à côté de cette lecture.

J'ai tout de même commencé cette lecture sans me faire trop d'attentes. Je ne connaissais rien à l'histoire, si ce n'est que le résumé en dévoilait, et je ne me rappelais aucunement de critiques que j'avais pu lire précédemment. J'ai été décontenancée au début puisque je croyais qu'il s'agissait d'une simple histoire d'amour, mais en fait, le concept principal de ce livre est la schizophrénie. Le personnage principal, une jeune fille de 17 ans prénommée Alex, souffre en effet de schizophrénie et de paranoïa.

C'est son histoire que nous suivons, ce qui fait en sorte qu'elle peut être assez difficile à suivre. Le personnage lui-même a de la difficulté à discerner le vrai du faux, ce qui rend la chose quasi impossible pour le lecteur, qui se retrouve plongé dans sa tête. Certains événements qui semblent tout à fait anodins sont au final créés de toutes pièces par l'imagination d'Alex, tandis que d'autres choses semblant complètement loufoques se révèlent finalement vraies.

À travers ce labyrinthe de réalités et de mensonges, Alex essaie de vivre une vie d'adolescente normale, de survivre à l'école secondaire et de se faire des amis. Je dois avouer que l'histoire semblait parfois dégénérer, sans que la schizophrénie ne soit en cause, ce qui m'a légèrement dérangé par moment, mais contrairement à plusieurs, il ne s'agit pas de quelque chose qui a grandement affecté ma lecture. Bien que toute l'histoire semble prendre des proportions disproportionnées, j'ai eu l'impression que ce concept se mariait bien au sujet de la schizophrénie et de la paranoïa, et qu'au final tout finissait de façon plus ou moins contenue.

J'ai aussi beaucoup apprécié les personnages, particulièrement celui de Miles. Je dois avouer qu'au début j'étais un peu sceptique et qu'il ne m'impressionnait pas tellement, mais plus l'histoire avançait, plus celui-ci se taillait une place dans mes personnages préférés. Tous les membres du groupe d'amis d'Alex étaient aussi assez intéressants. Ils n'étaient tous que très peu présents, mais lorsqu'ils se retrouvaient dans l'histoire, j'appréciais leur présence et ils ajoutaient un petit quelque chose à ma lecture.

Pour finir, parlons de la fin. J'ai lu dans plusieurs critiques qu'il s'agit de ce que les lecteurs ont le moins apprécié. Personnellement, je dois dire que j'ai dû relire la dernière page à quelques reprises. Je n'arrivais pas à me décider à savoir quelle était réellement la fin de l'histoire, comment celle-ci se terminait réellement, si elle se terminait exactement comme elle était écrite, ou s'il fallait y lire entre les lignes. Au début, cela m'a rendu un peu folle puisque j'ai tendance à ne pas aimer les fins qui laissent certains choses en suspens et qui n'apportent pas toutes les réponses à nos questions. Avec le recul, j'apprécie de plus en plus cette fin. Oui, elle laisse des choses en suspens, mais celle-ci s'agence parfaitement avec le concept du livre.

Donc, en bref, bien que je me sois lancé dans cette lecture sans m'attendre à y trouver une petite perle, j'en suis ressorti avec un très agréable sentiment, et mon tout premier coup de coeur de l'année.

La Voleuse de livres
Extrait en page 79.


9 commentaires:

  1. Coucou :)
    Je partage ton avis sur tout les points. La fin aussi m'a laissée sur ma faim. Est-ce que c'était vrai ? Est-ce que c'était faux ? Miles ? Aaaaah je ne sais toujours pas. Mais comme tu dis, elle est très ouverte et c'est aux lecteurs de décider. Mais je préfère quand l'auteur est précis lol

    RépondreSupprimer
  2. Je n'avais jamais entendu parler de ce livre avant il y a quelques semaines en le voyant sur un autre blog et il m'avait beaucoup tenté. J'ai l'impression qu'il faut quand même s'accrocher un peu à l'histoire pour ne pas perdre le fil d'après ce que tu en dis. J'espère découvrir ce livre prochainement !

    RépondreSupprimer
  3. Et bien, tu me donnes bien envie de le découvrir dis moi ! :o

    RépondreSupprimer
  4. Le résumé ne m'a pas plus intéressé que cela, mais ton avis m'intrigue. Tu me donnes quasiment envie de le lire. Je le note donc :)

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, j'ai vu passé ce livre mais je n'ai pas voulu le lire, le résumé déjà paraissait étrange à mes yeux et je n'aime pas quand je me perds dans la lecture. Merci pour ton avis :)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai très envie de le lire celui-ci ! :) Il a l'air juste génial !

    PS : je veux bien rester inscrite à ta newsletter ;) Désolée du retard !

    RépondreSupprimer
  7. Ce livre me tente que ce soit pour la couverture ou pour les avis souvent positifs. Le fait que tu mettes cet ouvrage en coup de coeur renforce mon envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer