jeudi 5 octobre 2017

Inaccessibles, tome 1 : La Tour aux mille étages

BIENVENUE À MANHATTAN, EN 2118.
New York est à la pointe de l'innovation et du rêve. La ville est désormais une tour de mille étages où les plus aisés vivent à son sommet. Tout semble parfait, lisse et idéal.
Jusqu'au jour où une jeune femme tombe du millième étage...
Meurtre ou accident? Les suspects sont nombreux. La belle et riche Eris, qui découvre un secret familial terrible? Rylin, qui travaille pour un garçon des étages supérieurs? Watt, qui espionne tout le monde grâce à une IA qu'il a créée. Leda, qui cache une addiction? Ou Avery, la plus parfaite de tous, qui habite le penthouse du millième étage? Entre soirées débridées, glamour et petits secrets entre amis, la Tour aux mille étages va révéler ses mystères.



Quand le surveillant de quai trouva ce qui restait de son corps et envoya d'un doigt tremblant son rapport d'incident, il ne savait qu'une chose : cette fille était la première personne à tomber de la Tour depuis vingt-cinq ans qu'il travaillait là. Il ignorait qui elle était et comment elle avait pu avoir accès à l'extérieur.
Il n'aurait su dire si elle était tombée par accident, si quelqu'un l'avait poussée ou si, par le poids de ses propres secrets elle avait décidé de sauter.

Extrait en page 9 & 10.
     La Tour aux mille étages a fait parler de lui dès les premiers instants de sa sortie, et c'est donc par curiosité que je me suis lancé dans cette lecture.

Dès ma lecture du résumé, ce livre m'a fait penser aux séries Gossip Girl et Pretty Little Liars et mon impression n'avait pas tort. Dès le début, nous entrons dans un univers de richesse et de complaisance. La superficialité teinte toutes les pages de l'histoire, ce qui malgré le fait que je m'y en attendais un peu, m'a grandement déplu. 

Les personnages ne font pas exceptions, ce qui fait en sorte que je n'ai pas réussi à m'attacher à ceux-ci, si ce n'est qu'à deux d'entre eux, qui sont beaucoup moins axés sur leur petite personne que les autres. Malheureusement, ne pas m'attacher aux personnages a fait en sorte que je ne me suis pas intéressé à leur histoire.

Il s'agit d'un premier tome, ce qui fait en sorte qu'il a un développement plus lent, mais j'ai tout de même trouvé qu'il était extrêmement long à démarrer, tellement que j'ai bien failli l'abandonner à quelques reprises. Je ne sais pas combien de tomes l'auteure souhaite ajouter à cette série, mais selon ce que j'ai pu lire de ce premier tome, j'ai l'impression qu'il aurait facilement pu être un tome unique. Probablement que j'aurais plus apprécié ma lecture, aussi, s'il avait été unique, puisqu'il aurait peut-être été plus intéressant beaucoup plus tôt.

De plus, en me fiant à la fin et à mon humble avis, celle-ci ne justifie pas une suite. Les personnages en viennent à une entente débile seulement pour rajouter un semblant de sentiment de fin inachevée, alors que le tout aurait très bien pu se tenir sans cela. C'est malheureux, mais je ne sais pas si je lirai les prochains tomes, cette fin ne m'en donnant aucune envie.

En fait, toute l'histoire est un peu... meh. Elle se laisse lire, mais elle ne donne pas une envie de continuer plus qu'il ne le faut. J'ai trouvé que l'histoire restait en surface, tout comme les personnages, alors qu'il y aurait pu avoir place à un plus grand drame. Je ne sais pas comment expliquer mon ressenti vis-à-vis de la fin sans révéler des informations importantes de l'histoire, mais peut-être certains d'entre vous ayant lu ce livre pourront comprendre ce que j'essaie de dire. Disons simplement que ce livre avait le potentiel pour être tellement plus que ce qu'il est.

3 commentaires:

  1. Je dois dire que je suis assez mitigée face à ton avis sur cet ouvrage :/ Dommage il avait l'air pas mal !

    RépondreSupprimer
  2. Il ne me tentait déjà pas à la base, ton avis est venu me confirmer que je ne le lirai pas.

    RépondreSupprimer