mardi 9 juin 2015

Courage for Beginners




Courage for Beginners
Karen Harrington

Éditions Little, Brown and Company
289 Pages





Here is a girl who wishes more than anything that her own story would have an ending that, if not exactly Happily Ever After Yellow, would be some shade of hope.






RÉSUMÉ

Mysti Murphy wishes she were a character in a book. If her life we fictional, she'd magically know how to deal with the fact that her best friend, Anibal Gomez, has abandonned her in favor of being a ''hipster''. She'd be able to take care of everyone when her dad has to spend time in the hospital. And she'd certainly be able to change her family's secret: that her mother never leaves the house.

Seventh grade is not turning out the way Mysti had planned. With the help of a hot-air balloon and some unlikely new friends - and maybe even the heroes of the Texas Revolution - can she find the courage to change?


MON AVIS

Je ne connaissais pas du tout ce livre, ni même son auteure, avant de le voir à la bibliothèque, et c'est pourquoi je l'ai commencé sans aucune attente particulière. Il s'agit encore une fois d'un livre simple, sans aucune magie ni fantastique, mais parlant de la vie de jeunes adolescents.

Les personnages du livre sont jeunes, ils ont environ douze ans, ce qui fait en sorte que je n'ai pas pu embarquer complètement dans l'histoire. Je n'arrivais pas à me sentir près d'eux comme j'aurais voulu l'être, même si j'ai réussi à me reconnaître au même âge à certains moments. De plus, les personnages sont plutôt vides, principaux comme secondaires, et certains m'ont dérangés, notamment celui d'Anibal. J'avais envie de le secouer, tout simplement.

Le gros point négatif de ce livre est selon moi les sentiments. Je n'ai accroché ni ressenti aucun d'entre eux. Durant presque tout le livre, le père de Mysti est à l'hôpital, inconscient, et pourtant, il est très peu question de lui dans l'histoire. Personnellement, si mon père était à l'hôpital, j'y penserais beaucoup plus souvent et je m'inquiéterais beaucoup plus, mais pas le personnage de Mysti. Cette blessure était lancée dans l'histoire, tout simplement pour que Mysti et sa soeur se retrouvent seule à la maison avec leur mère, et cela paraissait énormément. Cela semblait réellement lancé, sans vrai contexte, et simplement pour continuer l'histoire, ce qui m'a plutôt dérangé.

La lecture est par contre rapide et agréable. Les pages défilaient sans que je ne le voie, et j'ai terminé le livre très rapidement. L'histoire est par contre devenue un peu redondante à un moment, et je dois avouer que l'histoire de «la femme qui va quelque part» m'a déçue. Mysti cherche à savoir où se rend une femme qu'elle voit passer devant chez elle tous les jours, et j'attendais beaucoup de celle-ci, une sorte de petite surprise à la fin du livre, mais au final, ce fut un peu décevant. Je crois comprendre que l'auteure voulait démontrer que toutes les histoires n'ont pas une fin inattendue et spéciale, mais cela m'a quand même un peu dérangé. 

Au final, il s'agit d'une lecture que j'ai bien apprécié, mais je ne m'en souviendrai pas pendant des années, et je n'irai probablement pas rechercher les autres livres de l'auteure en priorité.



Extrait en page 275.

3 commentaires:

  1. Ce roman m'a l'air pas mal, il pourrait me plaire :)

    RépondreSupprimer
  2. Ce roman ne me tente pas plus que cela et ton avis ne me donne pas plus envie de le lire.

    RépondreSupprimer
  3. J'avoue que le résumé ne m'accroche pas tellement.. Je ne pense pas que je le lirai...
    Dans un autre ordre d'idées, je ne me souviens pas si je te l'avais déjà mentionné, mais je souhaiterais continuer de faire parti de tes prévenus pour savoir lorsqu'il y a de la nouveauté sur ton blog :)

    RépondreSupprimer