jeudi 18 juin 2015

The Program, Tome 1

The Program
Suzanne Young

Éditions Simon Pulse
405 Pages

"You must be afraid of heights, Sloane,'' he said, putting his arm protectively around me. ''I'm sorry.'' He paused then, looking out over the park. ''It's not good to have fears like this. It only makes it more likely that you'll die that way - a self-fulfilling prophecy."
I wiped at my face. "What?"
"I read it in a book once. So if you keep being afraid of heights, you'll probably die falling from something."
I grip the bar tightly, my breath starting to quicken. Brady chuckled. 
"I don't mean today. I mean eventually. It's like the river, Sloane. You're afraid of swimming - so chances are, if you ever fall in, you'll probably drown. Your mind will make it happen."


RÉSUMÉ

Sloane knows better than to cry in front of anyone. With suicide now an international epidemic, one outburst could land her in The Program, the only proven course of treatment. Sloane's parents have already lost one child; Sloane knows they'll do anything to keep her alive. She also knows that everyone who's been through The Program returns as a blank slate. Because their depression is gone - but so are their memories.

Under constant surveillance at home and at school, Sloane puts on a brave face and keeps her feelings buried as deep as she can. The only person Sloane can be herself with is James. He's promised to keep them both safe and out of treatment, and Sloane knows their love is strong enough to withstand anything. But despite the promises they've made to each other, it's getting harder to hide the truth. They are both growing weaker. Depression is setting in.

And The Program is coming for them.


MON AVIS

J'ai eu quelques difficultés à terminer ce livre. J'ai commencé ma lecture en ayant extrêmement envie de le lire, mais plus j'avançais, moins j'avais envie de le continuer. J'ai finalement décidé de le mettre en pause pour lire autre chose avant de me remettre à sa lecture.

La raison pour laquelle j'ai eu de la difficulté à commencer cette lecture est le fait que je n'ai pas tout de suite embarqué dans l'histoire. En fait, cela m'a pris plus d'une cinquantaine de pages avant de trouver un intérêt à l'histoire et aux personnages, malgré une première phrase qui m'avait totalement accroché. Nous sommes directement projetés dans un monde différent, un monde dans laquelle la dépression est devenue une épidémie, et où les adolescents de moins de 18 ans peuvent être envoyés dans ce qu'ils appellent Le Programme. Malgré ce changement brusque de réalité, l'histoire commence doucement, et c'est ce qui m'a un peu dérangé. Je trouvais que l'histoire n'allait nulle part, et cela ne me donnait pas vraiment envie de continuer ma lecture. Mais après avoir passé les cinquante pages environ, l'histoire démarre et j'ai été accrochée. J'ai trouvé le concept très intéressant, et je n'avais encore jamais rien lu de ce genre. C'est donc une lecture de nouveau genre, en quelque sorte, ce que j'ai bien aimé.

Je n'ai pas vraiment apprécié les personnages de ce livre, autant le personnage principal que les personnages secondaires, et je ne me suis pas vraiment attaché à eux. Le personnage principal m'a vraiment dérangé, en fait. Elle n'était pas vraiment intéressante, et ses sentiments auraient pu être beaucoup mieux développés. Je n'arrivais pas du tout à me rallier à ses actions ni à ses émotions, puisqu'elles n'étaient pas assez décrites et n'avaient pas vraiment de fondements. Et cela m'a beaucoup nuit dans ma lecture. De plus, son attitude me dérangeait. Elle passait d'un garçon à l'autre sans vrai problème, et je n'irais pas jusqu'à dire que ses conditions faisaient en sorte que ces transitions s'expliquaient sans me déranger. Il s'agit de la même chose pour les personnages secondaires. James, le personnage principal masculin, n'est pas un personnage auquel je me suis attaché, alors que j'aurais dû le faire. C'était même en fait une condition pour que j'entre complètement dans l'histoire, mais il m'a plutôt dérangé, tout comme le personnage principal. Je le trouvais un peu imbu de lui-même et sa façon de réagir me déplaisait la plupart du temps. Et puis il y a le personnage de Realm qui m'a semblé vide. Il lui manquait un quelque chose, ses actions semblaient un peu sans fondements aussi et ses émotions auraient dû être mieux développées. 

En fait, il s'agit d'un livre qui avait un très grand potentiel et qui m'intéressait grandement, mais selon moi, il aurait pu être beaucoup plus développé, notamment pour ce qui est des personnages et de leurs sentiments. Il n'en reste pas moins que j'ai apprécié ma lecture et que je pense bien lire le deuxième tome, de façon à continuer la série et à savoir ce qui arrivera aux personnages.


Extrait en page 130 & 131.

5 commentaires:

  1. J'avais super envie de lire ce livre, mais j'avoue que tu m'as un peu refroidie... :')
    Du coup je le tenterais sûrement si j'arrive à le trouver pas trop cher, voir d'occasion.

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est qu'une partie de ma PAL, en fait. Et la famille de mon père est anglaise, alors disons que ça aide. :) C'est surtout en lisant et en regardant des séries TV en anglais que je me suis améliorée.

    » C'est sûr que ça aide beaucoup. Tout le monde dit cela et je suis d'accord qu'écouter des films et des séries en anglais ça aide. Sauf que moi, je les écoute en anglais, mais j'ai besoin des sous-titres en français sinon j'ai de la difficulté à comprendre. Mais bon, je me débrouille plutôt bien.

    RépondreSupprimer
  3. Tu avais demandé par news si nous souhaitions recevoir tes nveaux articles sur ce nouveau blog, et en effet nous voulons bien recevoir les articles de Blogspot ! Mais Est-ce que tu pourrais stopper de les envoyer sur notre blog Sky, merci ?

    Bises,
    George

    RépondreSupprimer
  4. Moi aussi le résumé me tentait. Un peu moins maintenant. Ce n'est pas le premier avis négatif que je lis à son sujet.

    RépondreSupprimer
  5. J'avoue avoir été un peu déçu moi aussi...

    RépondreSupprimer