lundi 21 novembre 2016

La pierre d'Isis, tome 1 : Isulka la Mageresse

Isulka est une mageresse marginale, un peu vénale, mais surtout très endettée, vivotant en donnant des spectacles de magie dans des cabarets parisiens. Scipione est un spadassin vénitien comme on n'en fait plus, un reliquat du passé exilé de la Sérénissime, trahi par ses pairs et en quête de Vendetta. Recrutés par un employeur anglais pour subtiliser une bague qu'on lui aurait dérobée, la mission se révèle sous un tout autre jour lorsqu'ils découvrent la valeur réelle et symbolique du joyau. Plus questions pour Isulka et Scipione de travailler à prix bradés. L'appât du gain les mènera de Paris au Caire, de coups bas en coupe-gorges, une course-poursuite s'engageant entre les protagonistes, des espions, des criminels et une inquiétante secte égyptienne...


Une neige sale tombait autour d'eux. Leur souffle était à peine visible dans la nuit sombre et glaciale. Les lampadaires ne diffusaient que peu de lumière au-delà des barricades du chantier et les plongeaient dans la pénombre. Finalement, s'ils n'étaient pas aveugles, ils le devaient à la péniche en flammes qui diffusait une chaude bien que faible lueur dans le dos de Scipione.
Un clairon se fit entendre au loin. Vraisemblablement les sapeurs-pompiers qui s'organisaient pour aller éteindre l'incendie. Cela signifiait également que les autorités ne tarderaient pas à arriver et qu'il fallait en finir le plus rapidement possible.

Extrait en page 62.
Je voudrais tout premièrement remercier les éditions Lune écarlate, ainsi que l'auteur, Dorian Lake, pour m'avoir si gentiment offert un ebook de ce livre dans le cadre d'un partenariat avec le site Livraddict.

Ce roman est donc le premier tome d'une série à paraître, nommée La pierre d'Isis. Comme l'indique son nom, cette série, et ce livre, tournent autour de la mythologie égyptienne ainsi que de ses dieux majeurs. Je suis une grande amatrice de mythologie, et bien que je préfère la grecque, puisque je la connais mieux, j'étais contente de me plonger dans une histoire mettant du devant une mythologie qui m'est moins familière. J'ai particulièrement aimé la façon dont l'auteur la met en scène. La mythologie guide l'histoire, mais n'est pas omniprésente, ce que j'ai beaucoup apprécié.

En fait, ce que j'ai beaucoup aimé de l'auteur est sa retenue, en quelque sorte. La mythologie est une partie importante de l'histoire, mais elle ne représente pas l'histoire. La magie joue aussi un rôle important dans la vie de la Mageresse, mais celle-ci ne compte pas que sur cela. Les éléments importants sont apportés avec parcimonie, et cela m'a beaucoup plu.

Ce que j'ai aussi beaucoup aimé de l'auteur est sa plume. Sa façon d'écrire était très poétique, fluide et ponctuée de termes très précis. Il portait aussi beaucoup d'attention aux détails, ce qui toutefois s'est retourné contre lui à quelques reprises, à mon avis. Les détails étaient appréciés tout au long du livre, mais trop de descriptions étaient accordées aux vêtements, ainsi qu'à certaines scènes de combat qui semblaient s'éterniser. 

En ce qui concerne l'histoire à proprement parler, je l'ai trouvé très intéressante. Bien qu'il s'agisse d'un premier tome, en plus d'être assez court, et qu'il servait ainsi principalement à amener les bases de l'histoire, celui-ci n'était pas dépourvu d'action. En fait, celle-ci ne cessait jamais. Les scènes de combat s'enchaînaient, les ennemis se multipliaient et les déplacements semblaient toujours plus fréquents. J'ai bien adhéré à l'histoire, et les retournement de situations, particulièrement à la fin, m'ont bien étonné.

En fait, l'histoire complète a bien réussie à m'étonner. Les personnages principaux sont des criminels, et ne sachant jamais où se situait leur loyauté, je ne pouvais jamais me faire une idée de leurs prochaines actions. C'était donc sans réelle surprise qu'ils se retournaient les uns contre les autres, mais en même temps, je ne me doutais jamais de ce qu'ils prévoyaient faire.

Malheureusement, je ne me suis pas beaucoup attaché à ces personnages. Leurs émotions semblaient plutôt survolées, ne me donnant jamais vraiment l'occasion de comprendre leur psychologie, ni ce qu'ils ressentaient. Je n'arrivais donc pas à me sentir près d'eux.

C'est donc avec un avis mitigé que je ressors de cette lecture. Plusieurs aspects de ce livre m'ont beaucoup plu, comme la plume de l'auteur et son attention pour les détails, ainsi que les fondements de l'histoire, mais certains autres aspects m'ont moins plus, tels que le manque d'attachement envers les personnages. Somme toute, je ressors de cette lecture avec un avis plus positif que négatif, et j'ai bien apprécié le moment passé à lire ce livre. Il s'agit d'une série que j'aurais probablement envie de continuer, mais peut-être pas dans l'immédiat.


3 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout ce roman :) Si j'ai l'occasion de le découvrir, pourquoi pas, sinon je pense passer mon tour :/

    RépondreSupprimer
  2. Ca peut être bien sympathique à lire, je note :)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne suis pas plus tenté que cela par ce bouquin, le résumé ne m'attire pas du tout.

    RépondreSupprimer