jeudi 26 janvier 2017

Witch Hunter, tome 1

Elizabeth Grey, seize ans, est une redoutable chasseuse de sorciers. Mais un jour, elle-même est arrêtée pour sorcellerie! En prison, elle reçoit la visite de Nicholas Perevil, qu'elle traque depuis toujours. Il lui propose un étrange marché : si elle parvient à déjouer la malédiction qui pèse sur lui, elle sera libérée.
Au fil de ses macabres découvertes, tout ce qu'Elizabeth tenait pour évident est remis en question : le bien et le mal, les amis et les ennemis, l'amour et la haine... la vie et la mort!



Ensemble, ces éléments symbolisent la création de la pierre philosophale, qui permet de changer le bronze en or. Ce n'est pas le but que poursuivent les Réformistes - c'est celui des alchimistes - mais l'objectif est le même : le changement. Ils essaient de provoquer le changement en Anglia, dans la politique, dans les mentalités, dans la façon de percevoir la magie.
Et tout comme l'idée de changer le bronze en or, c'est impossible.

Extrait en page 93.
Ce livre m'a intéressé dès que j'ai posé mes yeux sur lui la première fois. Cet univers de magie, de chasseurs de sorcières et de malédiction m'a bien intrigué, mais j'ai finalement été un peu déçue de ma lecture.

J'ai donc eu la chance d'entrer dans l'histoire d'Elizabeth Grey, jeune chasseuse de seize ans, forcée d'aller à l'encontre de toutes ses valeurs, ses amis, ses ressources, de façon à survivre. Il s'agit d'un personnage qui m'a majoritairement plu, bien que j'aurais aimé qu'elle soit un peu plus vieille. Les séries jeunesse ont tendance à mettre en place des personnages principaux assez jeunes pour rejoindre leur public cible, mais malheureusement l'âge du personnage ne va que très rarement avec leur personnalité. J'aurais donc apprécié que ce personnage principal, très courageux et assez mature pour son âge, soit plutôt âgée de dix-huit ans. Ce n'est pas une grosse différence, mais juste assez pour créer la différence qui m'aurait plu et parue correcte. Du côté des autres personnages, ce n'est pas un problème qui s'est présenté, puisqu'ils sont pour la majorité plus vieux qu'Elizabeth, et je les ai tous bien apprécié, mis à part le personnage de Caleb. Celui-ci m'a insupporté dès le début, et cela n'est pas aller en s'améliorant.

L'histoire est entraînante, mais peu originale. Évidemment, on en vient à se demander ce qui est original de nos jours, avec tous ces livres déjà parus et ces films qui ont fait le tour de la question, mais bien que cette histoire ne soit pas très originale, elle m'a intéressée et j'ai rapidement lu le livre. J'aurais toutefois aimé que la magie prenne un rôle plus important dans l'histoire. La magie représente le point tournant de l'histoire et ce qui lie les personnages entre eux, et pourtant, si ce n'est qu'à quelques brèves allusions, celle-ci n'est presque pas présente de tout le roman. Cela m'a bien dérangé, je dois l'avouer.

Il s'agit selon moi d'un bon premier tome, qui place les bases de l'histoire et qui présente bien les différents personnages et leur histoire, mais cela reste malheureusement un premier tout comme les autres, qui ne m'a pas étonné. Je continuerai sans doute la série, puisque j'ai bien aimé, mais j'espérais un peu mieux.

5 commentaires:

  1. joliment coloré et fleuri ton blog =)

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air sympa dans sa globalité, pourquoi pas, mais j'attends tout de même de voir ton avis sur les prochains tomes :)

    RépondreSupprimer
  3. Je veux trop trop lire ce livre alors je préfère pas lire ton avis ><

    RépondreSupprimer
  4. Le résumé me plait et bien que tu aies été un peu déçu, je pense lui laisser sa chance. :)

    RépondreSupprimer