samedi 9 mai 2015

La Voleuse de livres




The Book Thief
Markus Zusak

Éditions Pocket
633 Pages


Évidemment, c'est très impoli de ma part. Je suis en train de gâcher non seulement le dénouement du livre, mais la fin de ce passage particulier. Je vous ai annoncé deux événements, parce que mon but n'est pas de créer un suspense. Le mystère m'ennuie. Il m'assomme. Je sais ce qui se passe, et du coup vous aussi. Non, ce qui m'agace, me trouble, m'intéresse et me stupéfie, ce sont les intrigues qui nous y conduisent.




RÉSUMÉ

Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée. Est-ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt? Ou sa force extraordinaire face aux événements? À moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre et a même inspiré à la Mort ce joli surnom : La Voleuse de livres...

MON AVIS

Je n'avais jamais vraiment entendu parler de ce livre avant d'entendre parler du film, mais dès que j'en ai lu le résumé, j'ai eu très envie de le lire. Je me suis récemment découvert un intérêt pour les livres à caractères historiques, et encore plus ceux qui abordent la Seconde Guerre mondiale, alors ce livre tombait directement dans ce que j'avais envie de lire.

Il ne s'agit pas d'un livre heureux, on ne se le cachera pas. L'histoire se passe en plein milieu de la Seconde Guerre mondiale, à Munich. Il s'agit d'un livre qui a parfois été difficile à lire, pas tant par son contenu, mais plutôt par son antécédent historique. L'auteur a fait en sorte que la lecture soit fluide et réussit à nous révolter avec ses mots, simples mais efficaces, et non pas en décrivant des scènes atroces avec beaucoup de détails. Il a une façon d'écrire imagée, qui nous laisse imaginer nous-mêmes les scènes, en décrivant seulement les éléments essentiels. C'est quelque chose que j'ai beaucoup aimé. La façon d'écrire de l'auteur est magnifique, très poétique, et apporte une touche de douceur dans toute cette violence.

Les personnages sont extrêmement attachants, et je me suis associés au personnage principal, celui de la petite Liesel. Celle-ci essaie simplement de vivre une vie normale dans une période de l'histoire qui ne le permet pas. On peut voir son évolution psychologique alors qu'elle grandit et que la guerre fait de plus en plus de victimes à travers le monde. On peut voir sa difficulté d'adaptation dans un pays où avoir une opinion différente de celle des autres est extrêmement dangereux. On peut la voir se chercher en tant que personne, se trouvant dans une famille qu'elle n'a pas choisi et avec laquelle elle n'a aucun lien de sang. J'ai beaucoup aimé ce personnage. J'ai aussi beaucoup aimé les personnages de Max et de Rudy.

La fin du lire n'était pas totalement comme je m'y attendais. Elle était beaucoup moins noire que ce à quoi je m'étais préparée, et c'est quelque chose que j'ai beaucoup aimé. La fin, bien que tragique, laissait une certaine dose d'espoir, et beaucoup d'émotions. J'ai bien versé quelques larmes en refermant le livre, à cause de la fin, mais aussi parce que je venais de tourner les dernières pages d'un livre qui m'a profondément touché.

Et comment parler de ce livre sans mentionner la narratrice particulière de ce livre. Ce dernier est narré par la Mort elle-même. C'est une idée que j'ai trouvé très originale et qui m'a encore plus donné envie de lire ce livre. C'est aussi très avantageux puisque nous pouvions ainsi connaître l'histoire d'à peu près tous les personnages, sans que cela semble déplacé ou bizarre dans l'histoire. Cela m'a aussi permis de me sentir plus près des personnages puisque c'est comme si la Mort me racontait personnellement leur histoire, comme si j'avais un lien avec eux, d'une façon ou d'une autre. 

C'est un livre qui m'a marqué et qui se retrouve dans mes coup de coeur. J'aimerais pouvoir mieux exprimer ce que j'ai ressenti en lisant ce livre, mais je devrai me contenter de ces quelques paragraphes, puisque je ne pourrais probablement jamais vous exprimer en mots la façon dont j'ai aimé cette lecture. C'est quelque chose qui se ressent, mais ne s'explique pas.


Comme beaucoup de malheurs, cela commença par l'apparence du bonheur.


Personnages préférés : Max
La Voleuse de livres

Premier extrait en page 283. Deuxième extrait en page 101.

4 commentaires:

  1. Un très beau roman que j'avais dévoré !

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai toujours pas vu le film ou lu le livre car il m'attire énormément et que je préfére le lire avant ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Une amie m'a parlé de ce livre et même si je ne suis pas particulièrement attirée par les livres à caractères historiques, je me suis notée quelque part de le lire un jour. (Pas de suite, je suis dans un autre style de lecture actuellement et j'aimerais aussi éviter de tomber en dépression lol) Ton avis consolide mon envie de le lire donc merci !

    RépondreSupprimer
  4. Un superbe roman ! L'adaptation cinématographique est aussi bien que le livre. Deux gros coups de coeur.

    RépondreSupprimer