dimanche 31 décembre 2017

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers

Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais... C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.





We all wanted to see what Dante was seeing.
We stood silently around Dante's telescope in the middle of the desert as we waited for our turn to see all the contents of the sky. When I looked through the telescope, Dante began explaining what I was looking out into the vast universe. Through that telescope the world was closer and larger that I'd ever imagined. And it was all so beautiful and overwhelming and - I don't know - it made me aware that there was something inside of me that mattered.

Extrait en page 42.
Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers est un livre qui se trouvait dans ma PAL depuis un long moment, et je ne cessais de lire d'excellents commentaires sur celui-ci, si bien que j'ai préféré attendre pour le lire, de façon à avoir le temps de bien m'immerger dans l'histoire et de bien l'apprécier dans son entièreté.

J'ai découvert dès les premières pages une écriture extrêmement poétique et entraînante. Il s'agit de ce genre de plume que je pourrais lire des heures durant sans jamais me lasser, tellement les phrases s'enchaînent et les mots s'entremêlent d'une si belle façon. L'histoire, en somme, n'est ni originale, ni débordant d'action, mais elle est tout simplement belle. Magnifique, même. J'ai eu des larmes aux yeux, j'ai eu le sourire aux lèvres. Ce livre m'a fait passer par une gamme d'émotions complète, en peu de temps, et c'est ce qui fait en sorte que je l'ai autant apprécié. 

Les personnages sont attachants, et représentent le point fort de ce roman. Je dois admettre que le personnage de Dante s'est mis à m'exaspérer vers la fin, mais ce n'était que son attitude face à la situation qui me déplaisait, ainsi que le fond de sa personnalité, mais le personnage dans son ensemble m'a beaucoup plu, tout comme celui d'Ari. Il s'agit de deux adolescents radicalement différents, mais tellement semblables à la fois. J'ai aussi beaucoup apprécié la façon dont les personnages des parents avaient été abordés. Ceux-ci ont leurs problèmes, leurs difficultés, mais l'auteur n'a jamais utilisé la route facile et tombé dans le cliché des parents qui ne comprennent jamais rien et qui ne sont d'aucune aide pour leur enfant. C'était une différence agréable à retrouver dans un livre ciblant un public de jeunes adultes.

Concernant la fin, je m'en attendais un peu. En fait, toute l'histoire nous pousse vers cette fin, cette réalisation, il aurait donc été un peu naïf de ne pas la voir arriver. Toutefois, j'ai beaucoup aimé que le roman ne tourne pas autour d'une histoire d'amour, mais beaucoup plus autour d'une merveilleuse histoire d'amitié. J'ai adoré voir les personnages évolués les uns avec les autres, se découvrir et se comprendre, s'aimer et s'accepter. C'est un livre que j'ai beaucoup apprécié, comme plusieurs autres, d'ailleurs.



2 commentaires:

  1. Ce roman me tente énormément :D

    RépondreSupprimer
  2. Alors moi je l'ai plus ou moins apprécié... mais parce que je l'ai trouvé un peu trop... enfantin... pas assez approfondit, ou tout simplement, parce que je n'ai pas trop accroché. Je ne sais pas... j'ai bien aimé, mais pas autant que toi :)

    RépondreSupprimer