dimanche 31 décembre 2017

Replica, tome 1

GEMMA a toujours été une adolescente solitaire, surprotégée par ses parents à cause de sa santé fragile. Sa vie se réduit à sa maison, son lycée et ses échanges avec sa seule amie. Un jour, Gemma apprend que le nom de son père est associé au mystérieux institut Haven qui abriterait des expériences scientifiques monstrueuses. Elle décide de se rendre sur l'île d'Haven pour découvrir ce qu'il s'y passe réellement...

LYRA - ou numéro 24 - n'est pas humaine, c'est une replica, un clone. Pour elle, le monde se limite à l'Institut, aux savants et infirmières qui s'occupent d'elle. Le jour où l'île devient le théâtre d'une terrible explosion, Lyra s'échappe. À l'extérieur des murs de l'Institut, elle découvre un monde qu'elle n'avait jamais soupçonner et rencontre Gemma.

Ensemble, GEMMA et LYRA essaient de lever le voile sur les mystères de Haven. Les secrets qui leur seront révélés vont changer leur vie pour toujours...


Les nuits de grand silence, il nous arrive de les entendre scander leurs slogans : ils réclament notre mort. On peut les voir aussi, ou plutôt discerner le halo de lumière au-dessus du littoral de Barrel Key, où ils doivent être réunis. Leurs regards sont sans doute dirigés vers l'étendue d'eau noire, vers la clôture qui entoure l'Institut Haven, blanc et anguleux. À cette distance, il ressemble, j'imagine, à une longue mâchoire verte où sont plantées des dents miniatures. Ils nous traitent de monstres. De démons. Parfois, lors de mes insomnies, je me demande s'ils ont raison.



Extrait en page 11.

Lauren Oliver est une auteure dont j'ai aimé la majorité des livres, c'est donc sans vraiment y penser que je me suis lancé dans la lecture du premier tome de Replica, un livre à l'aspect nouveau dont plusieurs ne cessait de vanter les mérites.

J'ai donc commencé par le côté de Gemma, ayant lu quelque part qu'il n'y avait pas de réel commencement à cette histoire. Je me suis dit qu'il y aurait probablement plus de révélations du côté de la clone que de celle de l'humaine, et j'espérais ainsi garder une petite part de mystères en commençant par le côté de cette dernière.

Je suis bien entré dans l'histoire, dès le premier chapitre, et j'en suis rapidement venue à me demander ce dont il était question et quelle était cette histoire d'île retirée avec ces expériences scientifiques secrètes. Je me suis bien attaché aux personnages, ou du moins à tout ceux n'étant pas Gemma. J'ai eu beaucoup de mal avec celle-ci et je l'ai trouvé plutôt désagréable. Elle n'avait aucune confiance en elle, était plutôt naïve et manquait de sens de la déduction, ce qui faisait en sorte que je réussissais à assembler les pièces du puzzle beaucoup plus rapidement qu'elle. Je l'ai aussi trouvé particulièrement geignarde et plutôt méchante envers sa meilleure amie, un personnage que j'ai beaucoup aimé. J'ai préféré le personnage de Lyra, en ce qui concerne les personnages principaux de l'histoire.

J'ai donc terminé le côté de Gemma, tout en trouvant la fin assez rapide, et puis je me suis lancé dans la lecture du côté de Lyra en me disant que j'aurais peut-être plus de réponses à mes questions. En effet, j'ai trouvé le côté de Lyra beaucoup plus informatif en ce qui concernait l'île, les clones et leur utilité, j'ai donc été contente de l'avoir gardé en deuxième, mais j'ai aussi trouvé son côté extrêmement répétitif. Il s'agit exactement de la même histoire, et lorsque les personnages de Gemma et de Lyra se retrouvent ensemble, il s'agit exactement des mêmes dialogues que j'avais pu lire auparavant, rendant leur lecture extrêmement répétitive et ennuyeuse. Et puis la fin de ce côté se termine aussi abruptement que celle du premier tome, ce qui m'a un peu déplu.

Au final, j'ai trouvé ce livre intéressant et le concept plutôt innovateur, mais un livre en deux points de vue séparés apporte beaucoup de répétition, rendant la lecture, ou du moins une partie, un peu moins agréable. Il s'agit donc d'une idée que j'ai aimé découvrir, le temps d'un tome, mais puisqu'il s'agit d'une saga, j'espère que les autres tomes ne seront pas écrits de la même manière, puisque je ne pense pas avoir la motivation nécessaire pour en lire plusieurs ainsi.

1 commentaire:

  1. J'avais été mitigée par cet ouvrage, peur de la redondance mais après lecture de plusieurs avis, dont le tien, je serai tout de même curieuse d'y jeter un œil...

    RépondreSupprimer